jeudi 28 mars 2013

Vitalibio

Le billet d'aujourd'hui est un peu spécial, je vais laisser les commandes à Mamancube.
Elle maîtrise mieux le sujet du billet que moi, je compte sur vous pour lui faire un bon accueil :

Chez les Cubes nous aimons bien ce qui est bio, sans garantie de l'impact du bio sur la santé, c'est censé en avoir sur l'environnement.




Néanmoins même avec le bio nous scrutons toujours les étiquettes.
Alors étant passée à une majorité au bio en alimentation je me suis laissée tenter par les cosmétiques bio.
L'autre jour Papacube m'a parlé d'une boutique qui nous proposait de tester ses services avec un bon d'achat : Vitalibio. C'est une boutique en ligne très intéressante qui propose des produits cosmétiques naturels, bio sans parabens, des huiles essentielles, des compléments alimentaires bio, des fleurs de Bach et des produits de santé au naturel.





Vitalibio est un site internet et une boutique / institut à Aix en Provence, constitués d'une équipe (vous pouvez voir leur photo et leur qualification sur le site), tous formés à l’approche naturopathique et holistique de la santé. On peut également les joindre via une ligne fixe non surtaxée ou par mail pour un conseil.



Joli le site.

Vous avez également un programme de fidélité applicable en magasin et sur le site : 1 euro dépensé est égal à un point, converti en chèques cadeaux. 125 points égalent 5 euros à dépenser en magasin ou sur le site.
J'ai trouvé particulièrement intéressant les produits suivants déclinés au naturel ou bio : 
Le dissolvant bio au thym rouge, les vernis à ongles sans toluène et formaldéhyde, les préservatifs sans allergènes qui ne provoquent ni irritations ni allergies, toute la gamme des fleurs du Dr Bach en granules sans alcool, maquillage minéral...


Voilà, moi j'ai commandé ça. C'était très chouette.
J'ai reçu ma commande rapidement, et je suis satisfaite des produits reçus (je connaissais déjà les marques donc pas de surprises). L'avantage de cette boutique est d'avoir un grand choix de produits bio et naturels centralisés sur un même site. Si vous êtes adeptes de ce genre de produits, vous êtes à peu près sûrs de trouver ce que vous cherchez. En plus l'équipe qui sélectionne le catalogue a l'air vraiment passionnée.

Bref toute la famille y trouve sont compte ! Bonne visite.


Produit offert par la marque pour test

dimanche 24 mars 2013

Comment fabriquer Polochon de La Petite Sirène en pâte FIMO (Tuto)


En ce moment, violette découvre la petite sirène de Disney. Elle est fan. Et elle adore Polochon, son pote poisson. Elle m'a demandé dernièrement d'avoir un jouet "Polochon", et quand j'ai évoqué l'idée d'en fabriquer un, elle ne m'a plus lâché. J'ai pris des photos pour vous faire partager tout ça.



Etape 1 : Le matériel.

Vous aurez besoin d'un bloc de pâte FIMO de la couleur principale de l'objet que vous voulez sculpter (ici, du jaune, donc) et de quelques outils... Soit vous en avez, soit vous vous débrouillez avec ce que vous avez (des manches de pinceaux taillés, par exemple.)




Etape 2 : Préparer la FIMO.

Il faut bien prendre le temps de malaxer la FIMO jusqu'à ce qu'elle devienne bien molle.



Etape 3 : Créer la forme générale.

Ensuite, vous créez à la main la forme générale de l'objet souhaité. Ici j'ai fait quelque chose qui ressemble vaguement à Polochon.



Etape 4 : Sculpter les détails.

A l'aide des outils, on sculpte les détails, on lisse les parties sur lesquelles on a laissé des empreintes. Ne pas hésiter à mettre de l'eau pour lisser.

Voilà il est prêt. On peut le cuire.

Etape 5 : Cuisson.

Hop, au four. Je l'ai mis à 120° pendant à peu près 20mn.

La FIMO doit être bien dure à la fin de la cuisson.

Etape 6 : La peinture.

Bon c'est bien joli tout ça, mais notre Polochon, il est tout jaune. On va peindre tous les détails colorés à l'acrylique.

C'est parti pour la peinture.

Petit à petit on peint tous les détails sans dépasser.

Et voilà, c'est fini.


Etape 7 : La frime.

Voilà il ne reste plus qu'à montrer son oeuvre à son conjoint (qui reste en général indifférent devant tant de talent)  et à ses enfants (qui sont émerveillés comme jamais).

C'est merveilleux







jeudi 21 mars 2013

La RATP et les blagues à 5€

Nous autres, à Paris, prenons beaucoup les transports en commun. Ceux qui ont moins d'une heure de trajet pour se rendre sur leur lieu de travail sont considérés comme chanceux.
On doit faire avec, c'est comme ça. 
La RATP, qui s'occupe du réseau des TRAM et des Métros, nous coûte très très cher. C'est vraiment pas donné du tout, et honnêtement, le service rendu est largement en deçà de la somme pour laquelle on paie.
Tout le monde le sait, tout le monde le dit, mais c'est comme ça, on y peut RIEN. 
On est en retard au boulot, on passe des heures debout avec des tas d'autres gens (beaucoup)...

Régulièrement, toutefois, afin de se rattraper de nous faire vivre tout ça, la RATP organise des grandes campagnes de rire. Pour rigoler, quoi. Des grosses blagues.
L'année dernière, ils nous avaient pondu ça :



Voilà. Vous noterez qu'on demande donc à la maman en bas à gauche (aux autres aussi, mais c'est moins drôle avec les autres), celle avec ses jumeaux et sa poussette double, de porter ses deux enfants, de plier sa poussette (en tenant ses jumeaux on ne sait comment) et d'arrêter d'ennuyer le monsieur avec la cravate.
Bon bref, on a bien rigolé avec cette campagne, il ont fait vraiment fort. Les mecs ont du faire des sacrés brainstorms.

Ça c'était l'année dernière et on a vraiment bien rigolé.
Donc là cette année, ils ont trouvé un nouveau truc. SUPER MARRANT, vraiment. Voilà en quoi ça consiste :



En gros le principe, c'est que même en payant un abonnement qui coûte une blinde, ils nous proposent de leur refiler 5€ si on ne valide pas notre pass à chaque montée dans le bus/tram/métro etc.
Bon vous allez me dire, qu'est ce que ça peut bien nous foutre, on valide et puis c'est tout. Mais voilà, tout n'est pas si simple...


Bon bref, une bonne grosse blague.
Et je ne vous parle pas des gens avec des poussettes qui montent donc à l'arrière du bus mais qui vont devoir valider à l'avant du bus.


Voilà c'est dès lundi, bon courage !



jeudi 14 mars 2013

Test de la poussette double Caboose Too Ultralight de Joovy

On va parler de poussettes doubles. J'aime ça les poussettes doubles, je vous ai déjà précédemment parlé de ma Twixx Red Castle et de ma Big Caboose de Joovy (qui aurait plutôt tendance à être une poussette triple d'ailleurs).

Aujourd'hui, c'est au tour de la poussette double Caboose Too Ultralight de Joovy. Il s'agit en fait du modèle Caboose Ultralight et de son extension "Caboose Too Rear Seat" qui permet de la transformer en vraie poussette double, avec deux assises. Dit comme ça ça peut paraître un peu curieux, mais vous allez voir, en fait c’est très clair.



Mais c'est quoi, JOOVY ?

Joovy, c'est une marque Américaine disponible depuis peu en Europe (Et donc en France) via leur site Anglais et qui proposent toute une gamme de poussettes pour les jumeaux et les enfants d'âge rapprochés.
Ils y en a pour toutes les configurations : Jumeaux, enfants rapprochés, jumeaux + aîné rapproché, 3 rapprochés, triplés. Tout ça dès la naissance... Bref, Joovy c'est le paradis des multiples.




Quelques chiffres à propos de la Caboose Too Ultralight


Dimensions pliée : 26.6 cm H x 54.6 cm W x 109.2 cm L
Dimensions pliée sans la tablette et la capote : 35.5 cm H x 54.6 cm W x 96.5 cm L
Dimensions totales dépliée : 105.4 cm H x 54.6 cm W x 96.5 cm L
Poids : 11.7 kg
Age minimum pour les sièges : 6 mois, ou dès la naissance en mettant une nacelle dans l'adaptateur fourni.
Poid maximum de l'enfant sur le siège de devant : 15 kgs
Poid maximum de l'enfant sur le siège de derrière (sans l'extension Caboose Too Rear Seat) : 15 kgs and 111 cm Max Height
Age minimum pour le siège arrière (sans l'extension Caboose Too Rear Seat) : Deux ans et demi


Montage de la Caboose Too Ultralight

Tout comme la Big Caboose, la poussette arrive en pièces détachées. Enfin, en pièces détachées c'est un bien grand mot : Il faut à tout casse 20 minutes pour tout assembler.

Très facile à monter dans le calme


La notice est claire, tout en dessins façon Ikea. Youpi. Si vous n'avez pas trop de gamins qui virevoltent autour de vous pendant le montage, ça devrait être rapide et simple.

Voilà elle est montée, elle est magnifique.



Pliage et dépliage


Elle est super facile à plier (elle se plie toute seule en fait) : Il suffit de tirer les deux petits crochets rouges que vous voyez sur les poignées et paf, elle se plie toute seule. En plus, bonne surprise, elle n'est pas très encombrante. Elle rentre sans problème dans le coffre de la voiture, même avec deux lits parapluie, une valise et des tas d'autres trucs.

Voilà, ça rentre avec tout un tas de trucs super bien rangés dans la voiture. A gauche, la valise, et derrière la poussette les 2 lits parapluie. J'ai même pu mettre le sac marron...

Le concept de la Caboose


La Caboose Ultralight est, comme toutes les poussettes de la gamme Caboose de Joovy, une poussette multiple un peu spéciale. En effet, de base, il y a une assise dans le sens de la marche (comme sur une poussette simple) et une assise dos à dos, face à la personne qui pousse la poussette. Cette seconde assise ressemble plus à un strapontin qu'à un véritable siège. De plus l'enfant de derrière peu au choix soit s’asseoir soit se tenir debout comme sur un buggyboard (ou un camion poubelle si préférez).



Ici nous avons donc Violette qui sirote un lait-chocolat sur l'assise secondaire.
J'ai reçu ma Caboose Ultralight avec l'extension "Caboose Too Rear Seat" qui s'adapte sur le strapotin afin d'avoir deux sièges dans le même sens.



Voilà donc le "Caboose Too Rear Seat"
Il se fixe super facilement, avec deux scratchs et 4 boutons pression. SUPER FACILE.
Un fois placé, ça donne ça (featuring Rose & Églantine) :

Toujours ce merveilleux sac marron.
C'est la classe, franchement une poussette double aussi compacte, c'est génial. On a presque l'impression d'avoir une poussette simple. Elle est facile a manier, sans commune mesure avec la Big Caboose. Pas de soucis pour les trottoirs, pas de problèmes à la ville, elle se faufile partout. Comme vous avez vu sur la photo du haut, on l'a même emmenée à la plage, elle n'a pas bronché.


Les détails

Et dans les détails, elle vaut quoi, cette Caboose Ultralight ? Je dirais que c'est constant par rapport au reste de la gamme Caboose.
Les harnais sont du même style que ce que l'on peut trouver sur des poussettes de ce type, en 3 points, facile à clipser et déclipser pour un adulte. Pas de mauvaises surprises, les enfants n'arrivent pas à se détacher.


Le siège de devant possède une tablette amovible. Pratique de pouvoir l'enlever pour pouvoir rentrer la poussette dans le coffre de la voiture, par exemple. Il a a des emplacements pour mettre les biberons.



Les roues sont plutôt grandes. Aucun soucis pour passer les bateaux, en revanche pour les grands trottoirs il faut soulever l'avant. Vu la taille et le poids de la poussette ça ne pose pas vraiment de problème.


La poignée possède une espèce de sacoche avec plein de rangements : Deux emplacements à biberons, mais aussi des poches dans tous les sens avec scratch et fermetures. Très pratique.


Voilà vous savez à peut près tout.
Testée à la plage, dans le sable et tout :

La Caboose à la plage (avec son sac marron).

Finalement, c'est bien ou pas  ?


C'est vrai ça. Finalement, en résumé, elle vaut quoi cette Caboose Too Ultralight ?
Bon déjà sur le site de Joovy UK, elle coûte dans les 320€. C'est pas très cher. L'extension pour le siège arrière coûte 70€ ce qui fait que pour moins de 400€ vous avez une poussette double. Pas mal. De toutes façons chez Joovy le rapport qualité/prix est toujours excellent.
Bon point , donc.

En ce qui concerne mon avis sur cette poussette, il est excellent. C'est dorénavant la poussette principale chez les Cube. Elle est vraiment bien pensée, compacte, maniable, facile à plier. Les filles l'adorent, tout comme la Big Caboose. On aura toujours besoin de notre poussette cane double Twixx pour les vacances quand le coffre est méga blindé (elle se plie et se met entre les sièges de la voiture, laissant toute la place dans le coffre).

Je pense avoir tout dit, mais si vous avez des questions, lâchez vous dans les commentaires.


Produit offert par la marque pour test


samedi 2 mars 2013

Lili se brosse les dents (Lily børster tænder)

Ouais, et Églantine aussi.


Je vous avais déjà précédemment parlé de l'éditeur Gulf Stream qui m'avait proposé de m'envoyer des livres pour que j'en parle ici. J'avais accepté parce qu'ici, on aime bien les livres (même si Églantine fini souvent par les déchirer.) Dans la liste proposée, il y en avait un sur le brossage de dents, et comme c'est un sujet d'actualité chez nous (et ça le sera toujours je pense), j'ai choisi celui là. Il s'agit donc de "Lili se brosse les dents".


Je pensais que ça serait un livre classique qui dicte les bonnes manières pour se brosser les dents, mais en fait pas du tout, il est beaucoup plus drôle. En fait la Lili fait n'importe quoi dans la salle de bain avec sa brosse à dents et son dentifrice. Elle vide le tube, brosse les dents du chien...


Sur le résumé du livre on peut lire :

Lili est grande.
Lili sait se brosser les dents
toute seule dans la salle de bain.

Et en fait, pas du tout. Du coup je lis ça à mes filles en ponctuant par des "Et alors, est ce qu'on fait ça ?" Et elles sont toutes fières de me répondre en coeur "Nonnnnn!"

Faut pas faire ça
L'illustratrice du livre, c'est SIRI MELCHIORune Danoise qui a fait aussi de l'animation en plus d'avoir illustré des livres. Voilà un de ses derniers court-métrage, si vous voulez voir le style :


Si vous devenez fan de Lili, sachez qu'il existe toute une série de livres sur ses aventures (Lili se met en colère, par exemple), toujours chez Gulf Stream.

Voilà, vous savez tout !