jeudi 12 juillet 2012

Les dessins animés Japonais







Allez

36 commentaires:

  1. Réponses
    1. Oui, j'ai commencé à dessiner "sérieusement" au collège il me semble.

      Supprimer
  2. Née dans les années 80, j'ai moi aussi claqué un fric fou dans les cartes, les copies VHS, les toiles rapportées de Hong Kong ...
    Et maintenant, je suis fière que mon Tibouchon de 6 ans s'y intéresse :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Haha les cartes ! Et les shitajiki... Que de souvenirs.

      Supprimer
  3. Chez nous les Miyasaki ont beaucoup de succès ! Autant que les Disney.
    Avec mon homme ont a découvert avec Princesse Mononoké en Dvd importé qu'on regardait sur PC car la zone ne passait pas dans le lecteur

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Marrant ça, c'est le premier dvd que j'ai acheté de ma vie : Mononoke en version US, avec la VF dedans. Je trouvais ça magique à l'époque !

      Supprimer
  4. Née dans les années 80, j'ai été élevée par Saint Seiya, Maxi lui c'est Dragon ball, et mon petit frère veut carrément créer son entreprise au Japon, comme quoi, on arrête pas le progrès !

    RépondreSupprimer
  5. rhoo lala !! que de souvenirs!! avec une copine, pendant les années collège, on écoutait la radio "Loustic" ...je sais pas si tu as connu !! on enregistrait les chansons en VO...beaucoup mieux que les VF !! j'ai pleins de cassettes audio !!! Tiens...faudrais que je les ressortes pour mon fils. il commence à s'intéresser aux dessins-animés style One Piece !!
    je suis née aussi dans les années 70 !!^^
    bises.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Purée j'étais tout le temps branché sur super loustic ! Il y avait une émission faite par un otaku (Olivier) qui s'appelait "la grande parade des TV toons", c'était génial ! Une grande source d'informations à l'époque.

      Supprimer
    2. Olivier et sa grande parade ... tous les dimanche matin j'étais accroché à ma petite radio ou j'ai découvert les OST en V.O. ... :') j'en ai encore la larme à l'oeil.
      et que pensez des City hunter VO que du bonheur.

      Je me suis surpris à regarder FMA brotherhood et acheté tous les mangas avec ;)

      Supprimer
  6. J'ai découvert miyasaki il y à seulement 7 ans grâce à mon chéri. Je suis tombée sous le charme d'un certain "esprit de la foret" qui se protégé de la pluie sous une feuille en attendant un bus en peu particulier! Du coup c'est l'un des premiers dessein animé que mon fils à regardé. Et je suis super fière de lui quant il se pointe devant moi en imitant le "cris" de totoro.

    RépondreSupprimer
  7. née dans les années 80, forcément j'ai été bercé par les mangas (même si les génériques ont été pourris en Français) j'était, et suis toujours d'ailleurs, fan!

    RépondreSupprimer
  8. Ça me rappelle des souvenirs, cette note!
    Imagine en plus si tu avais été une fille, perdue au milieu de tous ces gars qui étaient devant tonkam Monge ou Bastille. Ca impressionnait :)
    Tu n'as pas parlé de la fin des années 90 quand commençaient les premières "conventions" à l'Epita qui entamerait peu après les premiers partenariats avec une association de loisirs japonais qui prendra son envol encore plus tard et deviendra cet événement qu'est Japan Expo aujourd'hui.

    Toute une épopée!
    (Ah, Lodoss, evangelion, city hunter...!!)

    Merci pour cette note qui fait faire un bon petit flash back! :)))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est vrai, mais bon j'ai résumé hein ! ;)
      Au passage, ton blog est magnifique, bravo.

      Supprimer
    2. Merci!! Il est en pause depuis... Mon premier enfant! Dingue ce que ça occupe ces bouts de chou ;)
      J'admire le fait que tu puisses actualiser le tien aussi souvent avec tes 3 petites puces!!

      Supprimer
  9. Rhooooo, ça me rappelle toute une époque où j'avais du supplier un voisin qui avait Canal + de m'enregistrer Escaflowne parce que j'avais râté le début lors la diffusion en clair ^^°

    Là, je reviens de la Japan Expo, je viens d'y trainer mon fils, la génération suivante se prépare à grands coups de One Piece, Totoro, Ponyo...

    Bon sang, je suis vieille...

    RépondreSupprimer
  10. Excellent !! c'est tellement vrai :)
    Et encore tu habitais Paris où la région parisienne !
    Née dans les années 80 en province, il fallait en plus économiser pour payer le voyage jusqu'à Paris pour parfois ne pouvoir que lécher les vitrines de Junku, Tonkam... Je me souviens de nos week-end "jap". Et quand il fallait monter pour la Japan Expo où on était tellement ruiné qu'on ne pouvait s'acheter qu'un ou deux mangas... Le choix était rude !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On hébergeait souvent des amis provinciaux pour se faire des séjours full-japanime. C'était chouette.

      Supprimer
  11. Pour moi tout ça c'est du chinois !! Mais je me rappelle de l'enthousiasme de Manu un pote que je connais depuis le collège, un ouf de manga à chaque vidéo ou autre objet "collector" qu'il avait acquis !!

    RépondreSupprimer
  12. Et grâce à toi et les frangins, j'ai pu découvrir ces super DA !
    Je me rappelle même avoir prêté la VHS de Totoro (il y avait un résumé en français tapé à la machine dedans) à mon prof de Français de 4ème super ouvert d'esprit. Il était curieux de voir ce qui pouvait me plaire chez Miyasaki que je détestais chez Disney. Et ça lui avait plu !!!
    C'était les années 90, c'était Porco Rosso de la Classe, c'était le Roi Lion de la Honte...

    RépondreSupprimer
  13. ah bah moi, je squattais feu-Tonkam avec mes copines ^^
    Mon modèle de gnome carbure à Trotro mais on a plein de trucs (non disney) pour plus tard :)
    Comme azu (on se connait sans doute ?), Epita, BDexpo, conventions, cosplay, etc...on ne décroche jamais entièrement :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement, on ne décroche jamais ! ;)

      Supprimer
  14. En effet, à ce niveau-là, le monde a sacrément changé.. Peut-être parce que le Japon - moins puissant - suscite moins la crainte ?

    RépondreSupprimer
  15. J'ai découvert les mangas à la fin des années 90 quand je suis arrivé en France en provenance d'un pays où on ne connaît rien du Japon. Un peu poussé par les études d'ailleurs (grosse incursion dans le monde de la librairie BD) je me suis retrouvé à lire des BD et surtout les mangas. C'est à ce moment là que j'ai commencé à regarder du japanim, sous-titré ou pas. Cela peut paraître bête mais même si j'ai été conquis par des films complets comme ceux de Miyasaki, je suis resté très "séries".

    La trentaine passée, je me retrouve de temps en temps à revoir mes bonnes vieilles épisodes d'Initial D. ou même l'un des trois volumes de 20th Century Boys même si j'ai lu deux ou trois fois la série entière. Comme quoi...

    RépondreSupprimer
  16. ca me rajeuni pas tous ca dis donc !joli témoinage :) d'une belle epoque ^^ ( j ai encore des ld d'anim :) )

    RépondreSupprimer
  17. miyasaki reste indémodable. ici les enfant sont fan et quand il a fallut trouver un nom au chat il y a quelques année une de mes filles qui avait 4 ans à l'époque a crier un grand TOTORO qui venait droit du coeur :)

    RépondreSupprimer
  18. J'ai l'impression de lire ma vie dans les années 80-90. Né dans les années 70, j'ai vécu la même chose que toi. En se qui me concerne mon premier choc fut urotsukidoji, et j'ai encore ma cassette pirate de l'intégrale de Videogirl Ai (conservé comme trophée). Un de mes animes préféré fut en cette période "Les ailes d'honnéamisé". Que de bon souvenir.

    RépondreSupprimer
  19. Pareil que irina_orange... mais moi, j'avais C+ et du coup c'est moi qui enregistrait et filait les séries aux copains ;p
    J'avais un succès fou avec cela ! Pire que tout, j'étais bien vu. Je passais pour une marginale car chez mon papa j'avais C+, le cable et en plus une Amstrad.

    Dresde

    RépondreSupprimer
  20. Hourra !! C'est bien de rappeler le côté "précurseur" de Télérama... Bandes de pignoufs !
    Perso, j'ai lamentablement tout découvert avec Kiki et Chihiro mais mon homme m'a loooonguement parlé de ses années d'errance à kiffer la japanime et à se sentir souvent très seul...

    RépondreSupprimer