Nouveautés Papo 2020 : Giganotosaurus et Chilesaurus



Youhou des nouveaux dinosaures !

Avant toute chose, pour ceux ou celles qui ne seraient pas encore au courant, les nouvelles références du catalogue de dinosaures Papo annoncés pour le 3ème trimestre 2020 sont les suivantes : 

- Chilesaurus
- Giganotosaurus
- Stygimoloch
- Parasaurolophus (nouvelle couleur)
- Feathered Velociraptor (nouvelle couleur)

Aujourd'hui, il sera donc question des modèles de Giganotosaurus (Crétacé supérieur) et Chilesaurus (Jurassique supérieur) que j'ai reçu récemment. Allons y c'est parti ! 

Le Giganotosaurus Papo 2020


On peut dire qu'on l'a attendu celui là ! Présent depuis 2015 dans la gamme "mini" de Papo, il s'agit de la seule référence "mini" qui n'avait pas son équivalent dans la gamme classique : Tout portait donc à croire que Papo nous préparait  une grande version de ce dinosaure. Nous avons dû attendre 5 longues années pour enfin le voir arriver... Pour rappel, la version "mini" :


papo  dinosaure giganotosaure

Cet énorme théropode était plus grand et plus gros que le Tyranosaure rex (13m de long pour 8 tonnes), plus imposant mais moins svelte que l’allosaure. Un théropode bien balaise qui a servi de modèle à l'élaboration de l'Indominus rex de l'excellent film Jurassic World. 

papo  dinosaure giganotosaure

Le  Giganotosaurus est un théropode carnivore  : on le comprend dès le premier coup d'oeil vu sa morphologie. J'imagine que c'est un genre qui se vend bien vu le nombre de théropodes que papo sort régulièrement et c'est tant mieux : maintenant qu'ils ont plusieurs références de Trex et de "raptors" ils nous font découvrir des espèces pas forcément toujours connues du grand public. 

Quand les premières photos du prototype de Giganotosaurus Papo sont parues sur le net, il y a eu beaucoup de débat à propos de sa pose. Pour ma part j'étais plutôt confiant. Déjà j'apprécie beaucoup le côté "vintage" de cette sculpture, qui est clairement un clin d’œil aux anciennes représentations des théropodes sur  illustrations d'antan. On ne peut que penser à la mythique illustration de T-Rex de l'artiste Zdenek Burian's (1905-1981) en voyant ce Giganotosaurus :




De plus, je suis plutôt enthousiaste quand une marque essaie de sortir des sentiers battus que ça soit dans les couleurs, les textures, ou les poses. Ici il aurait été simple de faire un théropode "classique" et aseptisé pour satisfaire tout le monde mais je trouve que la prise de risque de Papo au niveau de la pose de ce dino est tout à fait appréciable. 




L'autre avantage de cette pose est aussi de stabiliser le modèle qui est très imposant. Il aurait été plus compliqué techniquement de le représenter debout, à cause du poids de sa tête. Là au moins, quand il est posé il ne bouge plus, pas besoin de retenir sa respiration quand on le regarde de peur qu'il bascule. 




Les détails de la sculpture sont comme toujours chez Papo exceptionnels, mais on est même plus étonnés tant la marque nous a habitué à ce degré de finition. La texture de la peau est superbe, les veines apparentes sur le flanc, les plis de la peau, les muscles, les narines, les paupières, les yeux... On s'y croirait et on peut passer des heures à le regarder sous toutes les coutures. La mâchoire est bien évidemment articulée, mais c'était la moindre des choses de la part de Papo sur un modèle de cette taille.




Niveau code couleurs, on reste dans l'esprit Papo : tout est à base de tons rompus, il n'y a pas d'excentricités et le tout est très réaliste. les dégradés sont superbes, allant du marron foncé au beige clair en passant par le roux.




Ce Giganotosaurus est probablement LE modèle Papo de 2020, à ne pas rater !

Le Chilesaurus Papo 2020



Encore un théropode, mais cette fois ci herbivore, bien plus petit et du Jurassique supérieur: le Chilesaurus. Ce "vélociraptor végétarien" est un dinosaure relativement intéressant puisqu'il serait le chaînon manquant entre les ornithischiens et les théropodes carnivores plus connus comme les raptors ou autres T-rex. En gros, il se situe entre le stégosaure et le raptor, entre les herbivores et les carnivores (pour résumer).




C'est donc un dinosaure emblématique que Papo nous propose ici, même si au premier abord on est loin d'imaginer son importance. 
Au niveau de la figurine, on a droit à tous les détails auxquels Papo nous a habitué et le degré de finition est donc très élevé. Fait remarquable sur un modèle de petite taille, la mâchoire est articulée. Ça devient peu à peu une évidence chez Papo.


 

Si vous cherchez d'autres articles sur les dinosaures, ça ce passe ICI. En voilà une sélection :

Les minis dinosaures Papo.
Le Dilophosaure et le bébé tricératops.
Le Tupuxuara et l' Apatosaure.
L' Archaeopteryx.
Les mini dinosaures en mini Tubs.
Le Kaprosuchus, le Baryonyx et la  version 2016 du T-rex courant
Le velociraptor à plumes de 2016
Le Polacanthus,l' acrocanthosaurus,le Ceratosaurus et le l'oviraptor bleu de 2017
le Therizinosaurus et l'Iguanodon de 2018

Commentaires

  1. Excellent (comme d' habitude). Effectivement, quand Papo a dévoilé son giganotosaurus, il y a eu des critiques (surtout vraisemblablement chez les américains). Mais beaucoup oublie que ces figurines sont avant tout aussi à destination des enfants. La pose est dynamique, originale et pour les quadragénaires, ça fait forcément écho à toutes les illustrations publiées jusqu'à la fin des années 80 dans les livres consacrés à la préhistoire. J'aimerais voir par contre plus de dinosaures herbivores débouler chez Papo l'année prochaine.

    RépondreSupprimer

Publier un commentaire