vendredi 23 mai 2014

Culture³ volume 3

Pour cet épisode de Culture³ je vous propose de découvrir uniquement des livres, avec dans l'ordre (pour ceux ou celles que ça saoule de tout lire) :

- Le dico des parents de Natacha Guilbert (alias Cranemou) et Docteur Alain Benoit.
Avant, on était deux de AstridM
50 longs-métrages d’animation expliqués de Gersende Bollut
- 120 astuces pour une grossesse sereine de Marjolaine Solaro
Shuna no Tabi (Le Voyage de Shuna) de  Hayao Miyazaki

Il y a du boulot, allons y :

Le dico des parents de Natacha Guilbert (alias Cranemou) et Docteur Alain Benoit.



Histoire de stresser un peu les suivant, on va commencer avec du très très lourd. Le premier livre de Natacha Guilbert, plus connue sous nos contrées numériques sous le nom de Cranemou. Pour les deux ou trois du fond qui ne suivent pas, allez donc faire un tour sur son blog.
Donc Cranemou, comme finalement pas mal de blogueuses, a enfin décidé de nous pondre un vrai livre en papier. Et autant dire que quand on voit l'objet, on comprend vite qu'elle ne fait pas les choses à moitié :



Ça ne se voit pas sur la photo mais le bouquin pèse une tonne. C'est du lourd : je vous avais prévenus.

"Le dico des parents", rien que ça. Bon déjà le livre est édité par Kero, et ça, c'est super marrant. Premier bon point, donc.


OU SONT PASSÉES LES CARTES DE CLAW ?

Perso, quand j'ai vu le sujet du livre, je me suis dit qu'il était hyper casse gueule. En fait je ne me voyais pas trop "lire" un dictionnaire. Alors que Cranemou, j'aime bien la lire. Elle est drôle.
Enfin bref, me voilà avec le fameux dictionnaire entre les mains.

Il est fait de la façons suivante :

Des tas de mots classés par ordre alphabétique ( de Abnégation à Zen) avec pour chacun d'entre eux 3 parties : 

- Une première rédigée par Cranemou avec la signification du mot "avant l'enfant" et "après l'enfant". Cette partie est en générale super marrante et légère. On la lit comme un livre, on passe de mots en mots sans se rendre compte qu'on est en train de lire la totalité d'un dictionnaire. La prochaine fois, on se fera l'annuaire.

- Une deuxième partie écrite par le Docteur Alain Benoit un peu moins marrante mais beaucoup plus riche en informations utiles. Là on est plus dans le "dico" auquel on se réfère en cas de besoin (mais on est tout de même loin du dictionnaire classique : ça se lit aussi très bien en mode "livre".

Une troisième partie  dans laquelle on trouve des références, des liens, des noms, et tout un tas de trucs en relation avec le mot.


Voilà un exemple.
Tous les mots sont évidement en rapport avec la parentalité, franchement c'est vraiment super chouette.
 La preuve :

"les jumeaux, c'est mignon mais chez les autres"
Vous l'aurez compris, ce livre est pour moi un véritable coup de cœur qui, n'ayons pas peur des mots, m'a un peu mis sur le cul (et apparemment je ne suis pas le seul ).  
Cranemou c'est trop facile pour elle : elle arrive dans le monde de l'édition, elle fait un livre (un dico en plus) et elle défonce tout.

Respect.

Avant, on était deux de AstridM



Bien que ça ne soit pas la première BD de AstridM ( je parle de sa précédente BD dans ce billet), celle-ci est un peu particulière car il s'agit à ma connaissance de sa première vraie BD en tant qu'auteur et illustratrice. En gros si il y a bien un ouvrage qui lui corresponde et qui reflète parfaitement sa manière de penser la BD, c'est celui-ci. 




Le titre "Avant, on était deux..." ne laisse aucun doute sur le contenu de l'histoire. Les habitués du blog d'Astrid ne seront pas dépaysés. Attention toutefois, les illustrations présente dans cette BD sont toutes récentes et on étés faite pour l'occasion ! Bien entendu il y en a certaines que vous aurez peut-être vu passer sur le blog ces derniers temps mais pour la plus grande partie d'entre elles, elles sont inédites.  Certaines de ses meilleures anciennes illustrations on même été refaites, c'est vraiment du tout neuf.


Moi j'ai une dédicace.


Au niveau du dessin on sent bien qu'Astrid s'est amusé tout en restant très soignée on retrouve ainsi différents traités au sein du même ouvrage : parfois spontané, parfois très travaillé, parfois même avec des traits de construction apparents...  Le style d'Astrid reste toutefois toujours très reconnaissable et l'ensemble est extrêmement cohérent.


J'adore ce style de dessin.

Hyper belle planche
Dans l'ensemble on se retrouve devant un ouvrage de qualité, très propre dans la forme et très divertissant dans le fond. Certains aspects m'ont même carrément scotché : les proportions de la silhouette de l’héroïne principale par exemple (voir ci dessous). On sent bien qu'Astrid a essayé d'éviter la silhouette féminine systématique bien souvent utilisée dans les BDs de ce style pour trouver quelque chose d'harmonieux mais de différent. Sur ce point là c'est extrêmement réussi puisque ce personnage, de par son graphisme, est immédiatement plein de personnalité  et extrêmement admirable. Un vrai travail de character design de qualité, en quelque sorte. Jugez plutôt :

Character design !
Vous l'aurez compris, je conseille donc largement l'achat de cet ouvrage que vous pourrez assurément lire et relire avec grand plaisir.


50 longs-métrages d’animation expliqués de Gersende Bollut


Dernièrement j'ai reçu ce livre, et celui là il faut que je vous en parle. Il s'agit donc de "50 longs-métrages d’animation expliqués" de la collection "Pourquoi est-ce un chef-d’œuvre ?" des éditions Eyrolles.

Ernest et Célestine en couverture : Excellent choix

La première chose qui m'a choqué à la réception de ce livre et de son communiqué de presse, c'est la mise en avant de la collaboration de l'auteur avec le journal Télérama. Je vous avoue que si je n'avais pas pris la peine de faire quelques recherches j'aurais tout simplement refusé de recevoir ce livre, puisque Télérama est à mon sens la pire des références en matière de cinéma d'animation. Leurs articles actuels sur le sujet ne sont pas mauvais, mais ce journal est surtout connu pour avoir été le porte étendard du mouvement anti-japanimation dans les années 90 qui a grandement participé à retarder l'importation en France des plus grands chefs d’œuvres de l'animation Japonaise. Bien entendu de nos jours ils ont "retourné leur veste" puisqu'il serait bien ridicule de leur part de critiquer par exemple les films des studios Ghibli (comble du comble, ils en font même leurs couvertures !). L'image du journal est toutefois à jamais entachée par cette sombre époque de son histoire, comme en attestent les nombreux sujets sur le net à ce propos.

Passons un peu au livre
Toutefois, après avoir fait quelques rapides recherches sur l'auteur il s'avère que le monsieur n'a œuvré qu'un mois au sein de cette rédaction en tant que pigiste. Tout le reste de son CV est un sans-faute. C'est donc un choix curieux de la part du service marketing de chez Eyrolles d'avoir mis en avant sa participation à ce journal douteux, surtout vu le sujet du livre !

Le livre en lui même propose de découvrir 50 longs métrages d'animation (quelle que soit la technique : 2D, 3D ou autres). Chaque long métrage est présenté avec quelques images, un petit article et une petite fiche technique (date de sortie, réalisateur, musique...). Chaque article est très succin, n’espérez pas découvrir ici en détails tous les secrets de chaque film. Mais c'est bel et bien le but de ce guide : vous faire découvrir une sélection de films d'animation pour vous donner envie de les voir pour aller plus loin. Le tout est classé chronologiquement, de 1926 à nos jours (2012 pour le plus récent).

La sélection de films est plutôt bien vue (il y a même le superbe Lilo et stitch, pourtant pas très souvent évoqué). Ne soyez pas horrifiés par l’absence, par exemple, du chef d'oeuvre Akira : l'auteur explique ne pas avoir pu l'intégrer car les ayants droits ont tout simplement refusé qu'il y paraisse.

Notez aussi en introduction du livre un très intéressant passage sur le concept même de film d'animation, avec une explication sur les différentes techniques et la différence entre les dessins animés 2D et l'animation 3D.

Les productions françaises sont bien représentées avec les triplettes de Belleville, les lascars,  le merveilleux Ernest et Célestine, Persépolis, la planète sauvage, le roi et l'oiseau...

Lupin, merveilleux

Je regrette toutefois l’absence de films comme Nausicaä, Honneamise, Venus wars, la princesse et la grenouille, Metropolis...  Peut être aurait-on pu se passer, par exemple, de la belle et la bête et du roi lion (insupportable plagiat du roi Leo de Osamu Tezuka) au profil d'un de ceux là ? De toutes façons la sélection idéale diffère suivant les personnes et celle qui nous est proposée ici est largement recommandable. n'oublions pas que 50 films, c'est très peu et faire un choix a du être très difficile.

Au fait rien sur la reine des neiges dans ce livre, mais de toutes façons tout a déjà été dit ici et :p

120 astuces pour une grossesse sereine de Marjolaine Solaro

Ça n'est pas la première fois que je vous parle de Marjolaine Solaro ( la blogueuse Marjolie Maman ), puisque j'avais déjà fait un billet pour la sortie de ses deux ouvrages Le dico des petits et gros bobos et ma grossesse en 300 question/réponses. En général j'aime beaucoup ce qu'elle fait, que ça soit sur son blog Marjolie Maman, sur Wonderful Breizh ou dans ses livres.

Voilà donc son tout nouveau livre, "120 astuces pour une grossesse sereine" :

Marjolaine Solaro sait toujours bien s'entourer. Ici, Nathalie Jomard et Manon Bucciarelli.

L'objet en lui même est super bien pensé. La couverture est de Nathalie Jomard (comme toujours dans cette collection : COHÉRENCE ), et l’ouvrage est très joliment maquetté par Manon Bucciarelli. Le livre est un très petit format ce qui permettra à toutes les primigestes de le glisser dans leur sac ou même la poche de leur veste. Bien vu, surtout quand on sait le besoin qu'on les primis de se renseigner toujours plus sur leur grossesse. Evidemment le livre s'adresse à toutes les grossesses, que ça soit la première ou pas bien, mais il sera bien entendu bien plus pertinent de le lire pendant (ou avant) sa première grossesse.



Le livre est découpé en thèmes ( vie sociale, le côté psy, la santé, le bien être, la beauté, la mode, la famille, l'organisation, et enfin le travail). Pour chaque chapitre, on a une présentation sous forme de citation d'une citation de maman qui expose ses soucis en relation avec le thème. Ensuite, une introduction permet d’amener les quelques astuces numérotées du chapitre. 

Très agréable à lire et bien construit afin de pouvoir s'y référer rapidement si on a besoin d'un information ( tout comme les deux précédents ouvrages de Marjolaine solaro), vraiment pas cher (dans les 7€) et d'un format très très pratique, ce petit livre passe partout est vraiment à conseiller aux femmes enceintes qui voudraient se balader avec pour le ressortir dans les transports, dans la salle d'attente ou... N'importe ou ! :D



Shuna no Tabi (Le Voyage de Shuna) de  Hayao Miyazaki



Shuna no Tabi (Le Voyage de Shuna)  est un des rares mangas de  Hayao Miyazaki. En fait je n'ai lu de cet auteur que Nausicaä et celui ci, je ne suis même pas sûr qu'il en existe d'autres à part les quelques planches de Porco Rosso que j'ai pu voir dans Animage étant jeune. Entièrement en couleur, il se démarque par cette particularité de tout le reste de la production Japonaise classique. On retrouve avec plaisir le style de Miyazaki dans une ambiance qui se rapproche beaucoup de Nausicaä et de Mononoke.

Pas de panique : on trouve facilement des traductions sur le net.
Je suis tombé dessus un peu par hasard dans les rayons de ma librairie et je dois avouer que je suis ravi d'avoir comblé ce manque dans ma culture. Après avoir fait quelques recherches, ce manga est super connu et carrément incontournable. En plus il n'est pas très cher (j'ai du le payer dans les 10€), donc vraiment il ne faut pas le louper.



Publié en 1983 (un an avant la sortie de Nausicaä au cinéma, donc), il est difficile de ne pas voir dans cette oeuvre un premier jet de ce que seront plus tard Nausicaä et Monoke tant les ressemblances sont troublantes (autant dans la forme que dans le fond).




Si vous êtes fan de Miyazaki, cet achat me semble indispensable.



7 commentaires:

  1. Quelle belle brochette ;-). Sur le lot je ne possède que le "Dico des parents" alors merci de nous faire découvrir le reste. Et pour parler dessin animé : "Ernest et Célestine" est à égalité avec "Ponyo" à la maison en ce qui concerne le nombre de vues.
    Nous attendons le tien avec impatience !!!

    RépondreSupprimer
  2. Cranemou et son éditeur, un style génial chez AstridM, Ernst et Célestine en couverture, Un linvre format pratique à feuilleter partout, merci pour cette sélection et pour ton avis qui donne envie. Bon, j'en ai déjà lu 2 sur quatre...dont le dico !

    RépondreSupprimer
  3. Merci pour cette sélection, j'en ai encore lu aucun, mais ça ne saurait tarder !!

    RépondreSupprimer
  4. Poulette Dodue23 mai 2014 à 14:23

    Cranemou elle déchire grave sa race, rien à ajouter !

    RépondreSupprimer
  5. J'ai pas osé lancé les Miyazaki avec ma Poppy qui est fan de Frozen et de Finding Nemo :) , à quel âge avez-vous commencé ?

    RépondreSupprimer
  6. le manga de Myazaki ne serait-il pas à l'origine des "contes de terremer" de son fils ? au vue des images cela y ressemble beaucoup en tout cas.

    après recherches, il y aurait puisé quelques idées d'images mais le scénario est tiré des romans de même nom de Ursula K. Le Guin.

    RépondreSupprimer
  7. Dans le même genre que le bouquin de Gersende Bollut, vous avez en anglais le livre "100 Animated Features Films" de Mark Osmond qui propose une sélection avec des articles un peu plus étendus et qui équilibre très bien œuvres connues et films plus confidentiels. Je le recommande chaudement à tous les fans d'animation !

    http://www.amazon.fr/Animated-Feature-Films-Andrew-Osmond/dp/1844573400/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1402239626&sr=8-1

    RépondreSupprimer