vendredi 15 novembre 2013

La Reine Des Neiges (Frozen) de Disney

Ça y est, on y est.
Frozen, "La Reine des neiges" comme on l’appelle finalement ici , est presque là. Plusieurs projections en avant première ont déjà eu lieu est j'ai eu la chance d'assister à l'une d'entre elles (avec mes filles, premier cinéma pour les jumelles en plus : la classe). Cela fait maintenant quelques jours que je l'ai vu et j'y pense beaucoup, je me suis donc dit que j'allais faire un petit billet récapitulatif sur le blog.

Première séance de cinéma pour Rose et Églantine.


Avant toutes choses et pour être très clair dans cet article, sachez que quand j'utilise le terme "3D" je parle d'images de synthèses et en aucune façon de 3D relief avec les lunettes et tout le bazar. De même quand je parle de 2D, je parle en fait de dessin animé traditionnel, avec des dessins faits à la main.

On est ok ? 

2D = Dessins animés traditionnels (Exemple : la princesse et la grenouille)
3D = Images de synthèses (Exemple : raiponce)



La princesse et la grenouille, c'est du dessin, en 2D.


Voilà par exemple comment est fait Raiponce : En 3D (Source: clustr.com)


Pour plus d'explications là dessus, je vous invite à lire mon article sur ces deux approches artistiques du cinéma d'animation, ICI.


Historique

La Reine des Neiges est un conte d' Hans Christian Andersen, l'auteur de "La petite sirène" déjà adapté brillamment au cinéma par Disney en 1989. Pour La Petite Sirène, c'est l'excellent Glen Keane qui s'est à l'époque occupé du personnage de Ariel et qui en a fait la star que l'on connait aujourd'hui.

La merveilleuse Ariel par Glen Keane.


Au début des années 2000, il est alors question chez Disney de retenter l'aventure Andersen en adaptant cette fois ci Frozen (La Reine des Neige, donc) au cinéma, en dessin animé traditionnel (en 2D si vous préférez).

L'affaire Pixar

A l'époque, les dessins animés Disney sont en perte de vitesse auprès du public. Ne sachant plus quoi faire pour revenir sur le devant de la scène les studios vont même jusqu'à s'inspirer très fortement des plus grands succès de l'animation japonaise de l'époque : Le succès du Roi Lion en 1994 ( inspiré jusque dans les moindres détails du "Roi Leo" de Osamu Tesuka) poussera probablement le studio à réaliser "Atlantide, l'Empire Perdu" en 2001 ( inspiré jusque dans les moindres détails de l'excellent et très populaire à l'époque "Nadia, le secret de l'eau bleue"). Mais rien à faire, la mayonnaise ne prend pas.

Nadia, le gros succès japonais de l'époque, qui fut suivit par Atlantis, inspiré de ce dernier pour surfer sur la vague.

Pendant ce temps là, les studios Pixar, qui eux proposent des films d'animation en 3D, cartonnent. Chacun de leurs (excellents) films font des records aux box office, les enfants et les parents n'ont d'yeux que pour eux.

Disney va mal, Pixar est en train de prendre sa place.

Du coup, chez Disney, après moultes réflexions, il a été décidé que si les films Pixar cartonnent, c'est parce qu'ils sont réalisés en 3D. Pas parce qu'ils sont bons, pas non plus parce que les films Disney de l'époque étaient mauvais. Non. Parce que Pixar fait des films en 3D et Disney en 2D.
Du coup, pour remédier à ça, il fut décidé chez Disney de fermer tous les studios d'animation traditionnelle en 2D pour se consacrer uniquement à la 3D. Mais là non plus, la mayonnaise ne prend pas.

Disney décide donc de sortir la grosse artillerie pour sauver sa peau. En 2006, Disney rachète Pixar : Au moins les choses sont claires.

Le retour de l'animation traditionnelle chez Disney

Puisque maintenant Pixar s'occupe de la 3D, les studios en profitent pour retenter l'aventure 2D et ouvrent un nouveau département d'animation traditionnelle qui sera responsable de l’excellentissime "La Princesse et la Grenouille" en 2009. Il est prévu à ce moment là que ce même studio s'occupe ensuite d'adapter La Reine des Neiges en 2D, une fois la Princesse et la Grenouille terminé. Là les fans sont en ébullition, Frozen ayant à ce moment là tout pour devenir un très grand classique de l'animation (surtout si Glen Keane, animateur de Ariel sur le précédent conte d'Andersen "La petite Sirène", est de la partie).

Mais rien ne se passe comme prévu, La Princesse et la Grenouille, pourtant merveilleux, fait un bide auprès du public. Et Raiponce, en 3D, dont la direction artistique est assurée par Glen Keane, fait un carton.

Le merveilleux film "La Princesse et la Grenouille" fait un flop.

Il n'en faut pas plus au service marketing pour décider que les gens ne veulent que de la 3D, et que c'est le choix de cette technologie qui fait qu'un film fonctionne ou pas. La nouvelle tombe comme un couperet : Frozen, La Reine des Neiges, le fabuleux dessin animé si prometteur, sera donc en 3D.

Et Glen Keane annonce qu'il quitte Disney. Gloups...
 
Frozen sera donc en 3D.

Frozen, La Reine des Neiges, Le film.

Autant prévenir tous ceux ou celles qui souhaitent absolument ne pas être spoilé(e)s par ce qui va se dire ci dessous : arrêtez de lire cet article. J'ai vu le film, je vais en parler donc si vous voulez garder la surprise intacte, ne lisez pas. Voilà.

Au niveau du scénario, le film est plutôt bien foutu. J'imagine que celui ci a du être remanié des centaines de fois en plus de 10 ans, et les rumeurs que l'on a pu entendre ou voir à son sujet ne sont plus du tout d'actualité : J'étais persuadé que Anna était la grande Sœur d'Elsa ( dans la version finale, c'est la petite sœur) et que Elsa, bébé, avait blessé sa sœur depuis son berceau parce qu'elle était trop jeune pour contrôler ses pouvoir. Hors il n'en est rien, dans le film,  Elsa, adolescente, blesse sa petite sœur en essayant de la sauver d'une chute qu'elle a indirectement provoquée... Des détails, certes, mais qui montrent tout de même que la genèse de ce film a été particulièrement tourmentée.

Le pitch est donc simple : deux sœurs, filles du roi et de la reine d'un royaume du grand Nord sont séparées très jeunes pour protéger la plus jeune (Anna) des pouvoirs magiques de l’aînée (Elsa).

Concept arts de Elsa et Anna
Elsa vit dans sa chambre pendant que les années passent et que Anna s'ennuie d'elle. Jusqu'au jour du couronnement d'Elsa qui perd le contrôle de ses pouvoirs et plonge le royaume dans un hiver extrêmement rude. Ses pouvoirs mis à jour, elle n'a d'autre solution que de s'enfuir et de s’exiler dans les montagnes ou elle bâtit un palais de glace. Sa petite sœur Anna décide alors d'aller la chercher pour la raisonner et la ramener au royaume, avec l'aide d'un vendeur de glace (de pains de glaces, de gros glaçons, quoi) nommé Kristoff.

Concept arts : The "nice guy" and the "Ice Guy" (j'aime beaucoup ce jeu de mot).
Malgré son scénario très classique, le film réserve quelques surprises et surtout (attention SPOILER) un dénouement surprenant plus que bienvenu pour une production de ce genre.

Au niveau du design, on est donc face à un film en 3D qui ne propose rien de vraiment révolutionnaire pour ceux qui ont vu Raiponce / Tangled si l'on excepte les effets de glace / Vent / neige directement liés à l'ambiance particulière de ce film. Les travaux que l'on a pu voir sur les différents artwortks qui se sont échappés de chez Disney ont toutefois été respectés et on retrouve la superbe atmosphère glacée si bien retranscrite dans les travaux préparatoires.

Brrrrrrrr il fait froid.
Les personnages, quand à eux, ressemblent à ceux de Raiponce et on a du mal à retrouver la personnalité qui s'exprimait au travers des croquis initiaux.

Concept Art : Elsa

Il y a sans aucun doute une grande part de récupération dans ce film, la cavalerie par exemple semble être entièrement faite à partir du mesh du cheval Maximus de Raiponce.

Un cheval est un cheval.

Pratique la 3D, mais on aurait aimé un peu de nouveauté. Le film ne prend de ce côté là aucun risque, la direction artistique applique sagement la formule qui a marché auprès du public pour Raiponce.
Au niveau des chansons, j'ai adoré. Il faut prendre en compte que je suis plutôt bon public pour ce genre de choses et que je me laisse assez facilement transporter par l'ambiance comédie musicale des films d'animation Disney. J'ai vu le film en VF, avec les chansons traduites. Toutes les scènes de chansons étaient géniales, et j'ai vraiment hâte de revoir le film en VO pour pouvoir apprécier les versions en Anglais. On a beau savoir que le travail de localisation est extrêmement bien fait, on sent quand même la traduction. C'est inévitable.

Conclusion.

Comme pour Raiponce, je ressens vis à vis de ce film de la frustration. Comme pour Raiponce il y a tout pour en faire un très très grand film d'animation. Comme pour Raiponce, j'adore les personnages. Comme pour Raiponce, les chansons sont géniales. Comme pour Raiponce, la réalisation est exemplaire. Comme pour Raiponce, on est transporté lorsque l'on regarde tous les travaux préparatoires, croquis, peintures, recherches d'ambiances. Et enfin, Comme pour Raiponce, je regrette que le choix de la 3D ai été adopté pour le rendu final de ce film, si longtemps destiné à être réalisé en dessin animé traditionnel.

Quoi qu'il en soit, c'est malgré tout un excellent film, chez nous tout le monde a adoré et en ce moment à la maison mes filles dessinent et colorient au rythme de Frozen, en écoutant les chansons et en chantant "let it go" dans toutes les pièces de la maison. 



2D vs 3D


15 commentaires:

  1. C'est marrant, justement, moi, dans La Princesse et la Grenouille que je trouve aussi très joli, je DETESTE les chansons. Je trouve qu'il y en a trop et que ça pose au final un problème de rythme.
    Problème que je ne retrouve pas curieusement dans Raiponce, que j'aime vraiment beaucoup, beaucoup.
    Super article en tout cas! J'avais déjà prévu d'aller voir Frozen en décembre avec ma petite cousine.
    Maintenant, j'ai vraiment hâte !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La chanson du restaurant est quand même mortelle, surtout que le style graphique de la scène est hyper bien pensé. Tu vas voir, Frozen ça tue la gueule !

      Supprimer
  2. Pour moi, le meilleur des derniers Disney en 2D reste Aladdin. La Princesse et la Grenouille était... disons sympa mais sans plus (est-ce la transposition du conte dans une amérique plus moderne qui ne passait passait? Je n'en sais rien.). Toujours est-il que je ne suis pas surpris de son succès très modéré. D'accord avec vous par contre : rien à voir avec la 2D/3D. Une histoire est bonne ou pas point barre. La technique utilisée peut transcender un bon scénario avec de belles images, mais il ne transformera pas une 2CV souffreteuse en Jaguar. Surtout auprès des enfants, qui sont, à mon avis, plus sensibles à l'histoire qu'aux images elles mêmes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Question de goût... A l'époque d'Aladdin ils avaient beaucoup de mal avec l'outil informatique et l'intégration des images de synthèses dans les dessins animés traditionnels était vraiment pas très heureuse. Pour moi, c'est vraiment la pire époque de Disney... A la même époque la scène du bal de la belle est la bête est aussi un cas d'école de rendu catastrophique :D

      Supprimer
  3. Je ne comprends pas bien qu'on puisse penser que le succès d'un DA soit lié uniquement à son design (et plus spécifiquement le choix 2D/3D). La Princesse et la Grenouille est un hit auprès de notre fille de 3 ans, son frère de 6 ans n'accroche pas du tout, mais c'est grâce aux personnages et à l'histoire qui l'ont embarquée, ainsi que la musique. Raiponce est pour les plus grands je pense, niveau humour. Mais bon, les miens adorent Merlin ou Robin des Bois aussi, alors niveau design, etc... on va dire qu'ils ne sont pas hyper élitistes.
    3D ou pas je suis tentée par la Reine des Neiges.

    Banane

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Purée Merlin et robin des bois sont graphiquement et artistiquement au top ! Ils ont bon gout tes enfants ;)

      Supprimer
  4. Merci pour cet article très complet. Je comptais justement y emmener ma bientôt 5 ans (qui sur-kiffe Raiponce) et visiblement c'est adapté pour son âge.

    RépondreSupprimer
  5. ce qui me plait dans raiponce ou encore dans clochette et le secret des fées c'est l'intensité des couleurs et les décors magnifiques. Pour les petites filles je trouve que c'est frais et gai. une ambiance fifille que l'on retrouve peu ou pas dans Rebelle qui est un DA beaucoup plus sombre.
    Je pense que Olaf s'annonce être un perso intéressant et drôle

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Olaf est super marrant, pourtant je n'aime pas trop les personnages de ce type d'habitude.

      Supprimer
    2. Papa 3 c est toi qui a crée la reine des neige où pas :-) :-) :-) :-)

      Supprimer
  6. est ce adaptée pour une petite de 3 ans ?

    RépondreSupprimer
  7. Les progrès faits sur la 3D permettent une animation au top du top. J'ai un faible pour la 2D mais je pense que le fait d'avoir grandi avec les 2D influence beaucoup. Idée confortée lorsqu'en ayant vu Raiponce j'ai adoré mais me suis demandée comment il aurait pu être en 2D.
    La reine des neiges subit un design impressionnant et une technique à la pointe de la technique pour le coup. Pour revenir sur le fait que l'on retrouve l'ADN raiponce dans la reine des neiges, je trouve que lorsque l'on compare les anciens Disney, on retrouve toujours des similitudes dans les dessins en fonction des époques. Selon moi, c'est une façon de reconnaître la patte du studio.
    Les nouveaux thèmes abordés dans Rebelle (conflit mère/fille, attentes parentales/sociétales) et dans La Reine des Neiges (intériorisation, relations de soeurs, être parfaite aux yeux des autres/choisir de vivre comme on est au fond de nous, pression des autres et de soi-même) apportent une véritable modernité aux dernières animations tout en gardant la patte Disney. Avouons-le moderniser le tout fait du bien.
    Pour le coup, Raiponce/Rebelle/La Reine des Neiges annoncent pour moi le renouveau des studios.

    RépondreSupprimer
  8. Ca y est!!!!!!!!!!!On l'a vu!!!On a rigolé!On a chanté! On a pleuré!Bref, on a adoré!!!!!!!!!!!!!!! <3

    RépondreSupprimer
  9. Ayé je viens de lire ton article que j'avais mis de côté à cause du spoilage.
    J'en ai appris des choses mais j'ai pas tout compris: devait être en 2D, mais c'est en 3D, aurait du rester en 2D (^^).
    Moi j'ai du mal en 3D au cinéma, ça m'explose les yeux !
    Donc au final je l'ai vu en 2D c'est ça? Mais il existe en 3D (avec les lunettes c'est ça??)
    Sinon j'ai adoré, ma fille aussi, on chante comme des niaises toute la journée, et elle veut y retourner !
    J'ai pas vu la princesse et la grenouille (honte) et dans Raiponce que j'adore les chansons ne m'ont pas autant marquées que pour Frozen, là ça déménage vraiment !!!!!!!!!
    Selky

    RépondreSupprimer