lundi 5 décembre 2016

Comment MamanCube s'est faite racketter par des agents de la RATP

L'autre jour, MamanCube s'est faite racketter par des agents de la RATP visiblement pas très regardants sur l’étique. Ils ont profité de sa naïveté pour l'impressionner et l'arnaquer de la plus belle manière (je n'en reviens toujours pas). Je vous raconte ça au cas où ça vous arrive : j'ai fait quelques recherches sur le net et apparemment c'est de plus en plus fréquent. 







Après ça j'ai essayé de contacter le service client de la RATP avec qui j'ai eu quelques échanges et qui m'a fait miroiter un semblant d'arrangement :




Et après avoir fait les photocopies couleurs, le courrier, et après avoir payé les frais pour un envoi en recommandé, voilà ce que nous avons reçu en réponse le 03/012 (pour un paiement le 04/12 dernier délai :D ) :

Voilà, le truc normal. Quand on paie sur internet on a 20€ de réduc sur la somme du racket. C'est la procédure normale, rien de plus. Ne voyant pas trop quoi faire de plus, nous avons payé comme des blaireaux. En tous cas ça me conforte dans mon idée de me mettre à la moto.

29 commentaires:

  1. Ne jamais payer et tribunal administratif !!!

    RépondreSupprimer
  2. Le problème c'est que payer, c'est reconnaitre l'infraction et la rendre juridiquement incontestable, c'est pour ça qu'ils mettent tant de pression.

    :(

    RépondreSupprimer
  3. Ça ne m'étonne pas que la somme totale soit à régler...je travaille dans l'autre boîte de transport (celle qui fait tout le temps grève) et au Sav en plus, et malheureusement à partir du moment où celui qui traite le dossier va voir carte absente il ne se posera pas de question. Et comme ce n'est jamais la même personne qui vous répondra ici par mail qui traitera le dossier il n'y a pas de geste commercial de fait (car en général la personne qui répond par mail n'est même pas agent du sav et ne sait donc pas comment s'applique la reglementation...c'est un peu votre parole contre celle des agents malheureusement.

    RépondreSupprimer
  4. Et après on se demande pourquoi certains n'ont pas envie de payer leurs titres de transports. Je suis choquée de la méthode utilisée, même si j'ai déjà vu des intimidations dans le métro parisien il y a quelques années déjà. À chaque fois que je vois un contrôleur et même si je suis en règles, je panique.

    RépondreSupprimer
  5. faut avoir le temps et l'envie de dire: "d'accord, allez-y, appelez la police, m'en fout je suis en règle et puis comme ça on pourra discuter de votre façon de me parler"

    faut pas hésiter à les recadrer (surtout si on est en règle)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que le temps que la police arrive, Mamancube aurait eu le temps de trouver sa carte !! Mais sous la pression, on n'a pas le recul nécessaire!

      Supprimer
  6. Les femmes et leurs sac à main. 😃😃

    RépondreSupprimer
  7. Allez j'y vais de ma petite anecdote! Chez nous c'est la police municipale qui rackette. Nous venions d'emménager dans une nouvelle ville et j'ai garé notre voiture à côté de mon tout nouveau portail comme l'ensemble des personnes du lotissement et sans aucune indication de quoi que ce soit. Et bien nous avons pris une prune à 5H du matin pour gêne de la circulation (en dernière maison d'une impasse à 5h du matin donc). C'était il y a un an. Nous avons lancé un recours et reçu à peu près la même réponse: payez, payez, payez sinon ce sera encore plus cher. Nous avons lancé un deuxième recours (soyons fous, même pas peur). Et nous attendons comme des cons de voir à quelle sauce on va être bouffés. Je parierai sur plus de 100 euros.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. gardez toutes les pièces
      ne payez rien
      et attendez qu'on vous convoque au tribunal

      Supprimer
    2. Il m'est arrivée à peu près la même histoire : en bas de mon immeuble il y a un ancien arrêt de bus qui n'est plus utilisé (ligne supprimée) et du coup on s'y gare dessus, un jour je reçois une amende par courrier (oui maintenant tu n'as plus le papillon sur ton pare-brise) avec une heure aussi un peu déconcertante. Mon chéri a appelé un mec qu'il connaissait au commissariat général qui lui a dit que ça devait être des nouveaux qui faisaient du zèle du coup courrier recommandé avec photo et tout, je n'ai jamais eu de nouvelles, j'ai déménagé 1 an après, fait le changement d'adresse de mon permis, ça fait 5 ans ils ont dû abandonner !

      Supprimer
    3. sauf si j'ai bien compris votre cas... là c'est pas du racket c'est la loi au pied de la lettre... stationnement devant l'entrée carrossable d'un immeuble riverain... 35€ avec possibilité de mise en fourrière.
      Y'a rien à dire l'infraction est réelle et constatée. Même si vous êtes garés devant votre portail la voie publique ne vous appartient pas et normalement vous n'avez pas le droit de vous garer devant. Dans les fait, (sauf appel d'une personne qui signale une gène) les policiers ne verbalisent que rarement cette infraction mais ils en ont le droit.

      Supprimer
    4. 1 an le délai de prescription pour une contravention... Vous êtes tranquille...

      Supprimer
  8. Ca me tue de voir l'énergie qu'il faut dépenser quand on fait ce qu'il faut mais qu'on est face à des incompétents. Ca vaut pour des dizaines de situations (pro, perso, administratives, etc...) et c'est usant.
    Ca peut pousser au repli sur soi, ce qui est bien dommage.
    En tout cas tu fais bien de partager.

    Banane

    RépondreSupprimer
  9. On en parle de ma condamnation au tribunal pour absence de ticket de stationnement, alors que j'avais un ticket, que je l'ai montré au commissariat après avoir recu le PV (on ne peut rien faire Madame, envoyez un courrier) et joint à ma lettre de réclamation ?

    Je pourrais faire appel, mais j'ai peur de me retrouver en tôle... Alors je ne vais rien dire et payer 17+31 €....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Personne ne vous enverra en prison pour 50€, rassurez-vous. Si vous avez encore possibilité de réclamer, faites-le.

      Supprimer
    2. absolument il faut contester, c'est long fastidieux mais il n'y aura pas de prison pour une peine contraventionnelle.

      Supprimer
  10. Ca m'étonne à peine. Le dernier contrôle que j'ai vécu, on était 5 et on revenait d'une aprèm un peu arrosée. On avait encore des bières non ouvertes dans nos poches. 19h à la Bastille, des contrôleurs. Tickets en ordre mais ils ont vu les bières dans nos poches. Ils ont voulu nous confisquer (mesure de sécu soit-disant) , on a refusé, ils ont dressé des PV pour "troubles", on s'est énervé et on a filmé la scène (insultes de leurs part, ils étaient en civil et sans brassards, ...) on a appelé la police, on a porté plainte contre eux pour violence à notre encontre, ils ont porté plainte pour atteinte à leur personne (concernant le film). On a été embarqué jusqu'au commissariat... J'ai du montrer le film, que j'ai effacé ensuite à la demande de l'inspecteur et contre l'assurance que les PV et la plainte des contrôleurs seront annulés.
    Sorti du commissariat, on a tous ouvert une bière (confisquées entre-temps par la police), prit des vélib' pour repartir faire la fête... il était 2h du mat'

    RépondreSupprimer
  11. Payer? Après ça? Punaise, moi je les aurait recontactés et engueulés, tout en les prévenant que j'allais aller au tribunal, et s'ils n'avaient pas arrangé les choses dans l'instant j'y serais allée. Des comportements pareils ne doivent pas être acceptés sans réagir, et ne pas les punir, ça les encourage à continuer...

    RépondreSupprimer
  12. Tout d'abord, faut garder son calme.
    Ensuite si vous êtes en règle avec l'abonnement et que le contrôleur insiste pour vous mettre le PV, accepter le, mais en échange vous prenez une photo des contrôleurs. Si il vous demande pourquoi vous avez fait cela, vous lui répondez que c'est pour être sûr qu'il soit là le jour de l'audition au tribunal vu que vous allez contester jusqu'au bout le PV sans payer un seul centimes. Payez veut dire que vous acceptez l'infraction.
    Au menace d'appeler la police, il faut dire Oui monsieur, tenez je vais même composer le numéro pour vous...

    Mais je comprends que votre femme se soit fait avoir, Ma femme l'a été plusieurs fois. Ce sont des méthodes de bonimenteur qu'ils utilisent, surtout fasse à la gente féminine.

    Moi, cela m'énerve et donc c'est pour cela que j'essaye de connaitre un minimum de droit. surtout celui des Douanes. :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. la photo, je le ferai pas. c'est le meilleur moyen d'énerver le contrôleur et de le pousser à chercher la petite bête...
      D'autant plus que le contrôleur comme tout à chacun a le droit à l'image donc vous n'avez pas le droit en théorie de le filmer ou de le prendre en photo sans son accord.
      Vous ne le savez peut être pas mais il y a le matricule du contrôleur sur la contravention. pas besoin donc de le prendre en photo.
      Par contre l'idée d'appeler la police est pas mauvaise, à condition de rester calme et de ne pas hurler sur le policier. Essayer de rester calme courtois et d'expliquer le problème sans s'énerver. Après tout si vous êtes dans votre droit y'a pas besoin de s'énerver... Les policiers sont souvent sensibles au comportement des gens.

      Supprimer
  13. Mais qu'ils sont malhonnêtes ! J'ai déjà eu ce genre de soucis. Ça rend fou.

    RépondreSupprimer
  14. Je compatis... ce matin, j'ai justement réfléchi puissamment pour ne pas oublier le merveilleux sésame-smalla au moment de mon déplacement pro...
    Très franchement, j'aurais sans doute réagi pareil, ils misent sur le fait qu'on est estomaqué par leur agressivité ou bien, tout simplement, ils sont tellement agressés qu'ils prennent les devants... ce qui donne le même résultat.
    De même, j'aurais sans doute payé, tout simplement parce qu'avec 3 nains pas bien vieux, on n'a pas de temps et d'énergie à gaspiller dans des procédures interminables et des guerres aussi ridicules...
    La prochaine fois, épingle-lui une cible dans le dos (ou sa carte famille nombreuse ?)...

    RépondreSupprimer
  15. Il est normal de présenter n'importe qu'(elle pièce justificative lors d'un contrôle que ce soit dans les transports en communs et particuliers.
    J'utilise régulièrement des cartes abonnements et il me sembles que l'on doit pouvoir justifier sans délais les réductions dont on à le privilège.
    Certe les agents n'ont pas à faire pression sur la personne faisant l'objet du contrôle mais il faut se mettre en conformité et vous n'êtes sûrement pas unique. Par conséquent garder à proximité les documents afin de les présenter aux agents. Ce qui est encore plus jouissif en leurs clouant le bec et pour eux un coup d'épée dans l'eau.

    RépondreSupprimer
  16. J'y vais de ma petite histoire. SNCF cette fois, mon fils 17 ans est interne, il prends le train un vendredi soir pour rentrer. La gare ou il monte dans le train n'est pas équipé pour prendre des billets donc il s'arrange pour trouver le contrôleur, il présente sa carte et le paiement échoue. Mon fils appelle mon mari au téléphone pour avoir confirmation qu'il a de l'argent sur son compte, mon mari confirme, veut parler au conducteur qui refuse de faire un second éssai (il n'a pas le temps). Résultat mon fils est verbalisé 99 euros pour défaut de paiement d'un billet a 8 euros argggg. On a envoyé un courrier pour recours, on attends la réponse.

    RépondreSupprimer
  17. Il y a 15 ans, au moins, quand on était une femme on pouvait éviter ce genre de comportement agressif. Ça a suffisamment fait râler mon mari - qui ne pouvait pas bénéficier de l'effet "sourire innocent - air paumé". Mais j'imagine que c'est plus facile, encore une fois, de s'attaquer à une gentille mère de famille, parce que soyons honnête, globalement y a peu de chances pour qu'elle vous colle une droite...

    RépondreSupprimer