lundi 19 décembre 2016

Lascaux 4, ou le nouveau centre international de l’art pariétal.




Et oui encore un sujet sur la grotte de Lascaux…Vous allez croire que je suis obsédé par toutes ces histoires d’art pariétal, et vous auriez bien raison. Depuis notre toute première visite en Dordogne en 2015 nous n’avons cessé de nous documenter et de planifier de nouvelles visites dans la région qui regorge de sites préhistoriques absolument fabuleux. Nous avons bien entendu eu l’occasion de visiter Lascaux 2, le premier fac similé réalisé à partir de la grotte originale de Lascaux mais nous avons aussi eu la chance de voir quelques rares grottes originales qui sont encore ouvertes au public. Si je vous parle encore aujourd’hui de tout ce bazar, c’est parce que j’ai eu la chance d’aller visiter en avant première le site de Lascaux 4 à l’occasion d’un événement du type « voyage presse ». J’ai accepté avec grand plaisir d’y aller : d’une part je suis quand même pas mal passionné par le sujet et l’idée de visiter Lascaux 4 dans des conditions idéales me plaisait beaucoup mais en plus ce petit voyage m’ a permis de tâter le terrain pour juger si il était nécessaire ou pas d’y retourner avec mes filles, sachant qu’elles connaissent déjà Lascaux 2. Nous avons visité plein de jolies choses durant ce week end, mais comme je vous ai déjà parlé de la plupart d’entre elles dans des précédents billets et que l’événement du moment est tout de même l’ouverture du nouveau site de Lascaux 4, je vais commencer par celui-ci.

On a aussi beaucoup mangé pendant ce week-end hein.

Lascaux 4, ou le nouveau centre international de l’art pariétal.



Impossible de passer à côté de l’information : Le nouveau centre international de l’art pariétal ouvre ses portes au public le 15 décembre 2016 à Montignac.  40 ans séparent la réalisation du premier fac -similé Lascaux 2 de celui-ci, et les techniques qui ont permis sa réalisation n’ont en tout logique plus grand-chose à voir. Le résultat s’en ressent : ici, c’est pratiquement la totalité des peintures originales qui ont été reproduites. La salle des fauves manque encore à l’appel mais les visiteurs pourront découvrir pour la première fois, en plus des désormais célèbres salle des taureaux et diverticule axial, le passage, l’abside et la nef. Grâce aux techniques modernes, les relevés de la grotte originale ont pu être effectués de manière ultra-précise et les parois de la caverne ont été réalisées en résine à partir de relevés 3D de Lascaux.

Thug life

Ce nouveau fac-similé, le plus complet et précis qui existe à ce jour, est donc situé dans le tout nouveau bâtiment du centre international de l’art pariétal.

Bon sang, l'entrée de la grotte !


Et le moins que l’on puisse dire c’est que le projet est très ambitieux : difficile d’imaginer que quelques années auparavant les visiteurs du monde entier visitaient Lascaux 2 sur un petit site situé au cœur de la forêt.





Et pourtant, l’expérience n’en parait pas moins authentique : dès  le début de la visite, on a fait appel à la technologie pour plonger le visiteur dans l’ambiance si particulière des grottes préhistorique, pour le replacer dans le contexte de la découverte de la grotte et pour lui fournir l’essentiel des connaissances nécessaires à l’appréciation de la visite.







Notez que chaque visiteur se verra remettre un « compagnon » qui est en fait une tablette constamment traquée pendant la visite et qui permettra de recueillir des informations via audioguide ou par des habiles expériences de réalité augmentée. Le visiteur pourra ensuite recevoir par mail toutes les données qu’il a lui-même créé (comme les photo, par exemple). Cette tablette s’adapte à l’âge du porteur : jeune enfant, enfant sachant lire et adulte. Ainsi chacun vivra une expérience différente, adaptée à ses attentes.


La visite du fac-similé est bluffante : tous les facteurs ont été réunis pour  que le visiteur vive la même expérience que dans une grotte originale : température, éclairage, sons assourdis, taux d’humidité…


Absolument tout est là. Seule exception : Le sol et l’accès à la grotte. Mais c’est bel et bien un point positif puisque ce nouveau site est entièrement accessible et les personnes handicapées vont enfin pouvoir découvrir Lascaux. En plus de nous faire découvrir le passage, la nef et l’abside, ce nouveau site de Lascaux propose de continuer l’expérience de fort belle manière après la visite de la grotte…

 

L’atelier de Lascaux et autres salles



En sortant de la grotte, on a accès à diverses salles du centre international de l’art pariétal.



Ici, les technologies de pointes permettent aux visiteurs de prolonger la visite en approfondissant le sujet et en leur proposant d’enrichir leurs connaissances sur l’histoire et les techniques de l’art pariétal.





Aidés du « compagnon de visite », les visiteurs pourront ainsi s’amuser à découvrir toutes sortes d’informations, décrypter les œuvres te avoir une  vraie réflexion sur la visite qu’ils viennent d’effectuer.

Le fameux compagnon. 





 Dans l’atelier de Lascaux, des projections animées sur des reproductions de parois permettent de mieux comprendre la réalisation des œuvres de Lascaux. La reproduction du puis avec l’unique représentation humaine de toute la grotte est aussi visible ici :

Alors, vous la voyez la représentation humaine ?


Les autres salles proposent de voir des films en 3D ou projetés sur des décors complexes mais aussi de se promener dans la grotte originale grâce à un casque de réalité virtuelle.

Le théâtre de l'art pariétal,
Attention au mal de tronche si vous n'êtes pas habitués :D



L’architecture du bâtiment.


Vous vous doutez bien que sur un projet de cette ampleur le plus grand soin a été porté à l’architecture du bâtiment.



 Le pari est réussi : tout en restant très moderne et en offrant une capacité d’accueil à la hauteur du lieu, le nouveau bâtiment du centre international de l’art pariétal arrive à se fondre dans l’environnement : la jonction avec la colline est inexistante et il semble avoir été toujours là de manière très naturelle. Les amateurs d’architecture y trouveront eux aussi leur compte.


Alors, Lascaux 4, le nouveau centre international de l’art pariétal, c'est bien ?


Impossible de ne pas tomber sous le charme de ce nouveau site de Lascaux : tout y est pour plaire au plus grand nombre, quel que soit le degré de connaissance du sujet. Les passionnés seront aux anges de découvrir les parties jusqu’à présent visibles uniquement sous formes découpées au Thot, les novices seront ravis d’être assistés dans leur visite grâce aux technologies de pointe. Les enfants, les adultes, tout le monde y trouvera son compte. L’expérience vécue par le visiteur a vraiment été étudiée de fort belle manière et force est de constater que le résultat est là. Tout fonctionne parfaitement, les promesses faites par ce nouveau projet depuis des années sont tenues. Le nouveau centre international de l’art pariétal est donc et un superbe site touristique et culturel majeur absolument incontournable.  Tout simplement.


En plus de Lascaux 4, nous avons eu l’occasion de visiter d’autres sites remarquables de la région. Je ne vais pas trop rentrer dans les détails parce que pour la plupart d’entres eux je vous en ai déjà parlé dans des articles précédents.


La grotte naturelle du grand roc des Eyzies

Contrairement aux autres grottes dont je vous ai parlé, l’intérêt de cette grotte n'est pas son patrimoine historique mais géologique. La très chouette guide vous expliquera tout sur les stalactites, les stalagmites, les hélicites, les triangles, les draperies ou les concrétions.



 Elle agrémente la visite de nombreuses anecdotes historiques sur la découverte des lieux, et fait participer les enfants. La grotte est vraiment, vraiment, vraiment magnifique : on a l'impression de se balader au centre d'une géode. Nous avions visité cette grotte en famille l'été dernier et nos filles étaient émerveillées et ont adoré la visite.

Voilà quelques photos de cette magnifique grotte :



Les abris de Laugerie basse


Le site de l'Abri de la Laugerie basse est situé sur le même site que la grotte du grand Roc, vous pouvez donc visiter les deux lors d'une même expédition.



Véritable trésor pour les archéologues, la densité d'outils, d'objets d'art mobilier et de vestiges retrouvés ici en font un site majeur de l'étude des hommes de Cro-Magnon.



Le site des abris de Laugerie Basse, auparavant plutôt  recommandable aux amateurs éclairés a fait peau neuve et offre maintenant une visite bien plus accessible aux novices grâce à l’ajout de tablettes numériques qui accompagnent le visiteur de façon pédagogique et surtout très ludique.



 Le parcours imaginé par les concepteurs de l’application embarqué vous ferra découvrir le site sous un nouvel angle grâce à des expériences de réalité augmentée et des audioguides bien placés.

Ne partez pas sans essayer le propulseur à sagaies !


Si le sujet vous a intéressé, il est fortement recommandé de visiter le musée de la préhistoire où sont exposés un grand nombre d’objets magdaléniens trouvés lors des diverses fouilles.


Le cloitre de Cadouin



Le cloitre de Cadouin a longtemps été un lieu de pèlerinage exceptionnel : pendant des siècles, les moines y ont protégé ce qu’ils croyaient être le saint suaire du christ. Finalement il s’est avéré que ce Suaire était un faux : fabriqué entre 1094 et 1101, ce tissu est en fait un voile huméral ou une pièce destinée à la confection d’une aba.



Au-delà de cette anecdote plutôt marrante, la visite du cloitre est très agréable : l’architecture est magnifique et les restaurations mettent bien en valeur le style roman de l’extérieur et le style gothique flamboyant de l’intérieur. De nombreuses sculptures agrémentent la visite et le guide se fera une joie de vous en expliquer les significations dans les moindres détails.




Le château de Biron





Le château de Biron n’est pas meublé mais il propose de très belles pièces et une très belle vue en hauteur sur la région. La construction ayant été effectuée sur plusieurs siècles, et les aménagements effectués offrent aujourd’hui un résultat étonnant : une multitude de styles se côtoient donc pour la plus grande joie des amateurs. 



Le Château accueille régulièrement des équipes de tournage de cinéma, on comprend aisément lors de la visite ce qui attire les réalisateurs : une ambiance unique qui vous donnera presque envie d’y habiter. Si vous êtes sympas, l’adorable et très passionné gardien des lieux Olivier vous montrera peut être sa collection personnelle d’armes médiévales : Impressionnant !



Notez que le château accueille régulièrement des expositions temporaires d’art contemporain. La fondation Maeght y présente parfois quelques pièces de sa collection. Si vous êtes amateur et que vous êtes dans la région, c’est donc une bonne occasion d’aller admirer des œuvres de grands noms comme Miro, Calder, Léger, Braque, Giacometti ou encore Chagall.





Le centre d’interprétation de la préhistoire du Thot

 Situé juste à côté de Thonac, l'espace Cro-Magnon est un musée qui a de nombreuses qualités quand on visite le coin avec des enfants. Déjà, le parc animalier ravira les plus petits, leur permettant aussi de prendre conscience de l'aspect réel des animaux représentés dans les grottes. Ensuite, la partie que j'ai vraiment énormément apprécié, c'est la possibilité de participer à des ateliers. Nos filles ont pu tester 3 d'entre eux l'été dernier, et ils ont tous eu beaucoup de succès. Ces ateliers semblent prendre de plus en plus d'importance au sein de l'espace Cro-Magnon, et c'est tant mieux : c'est une véritable bonne idée et les animations sont orchestrées à la perfection par un personnel vraiment très accueillant et compétant. Si vous envisagez un séjour dans le Périgord avec des enfants, je vous conseille vraiment de les faire participer à quelques uns de ces ateliers qui leur permettront d'apprécier les visites à leur juste valeur. L'atelier d'Art Pariétal est un must (surtout si vous souhaitez visiter des grottes ornementées), mais les autres, comme l'initiation aux fouilles archéologiques, la création d'une lampe à graisse ou la création de parures préhistoriques auront aussi un franc succès auprès des enfants.

Voilà la liste des ateliers disponibles à l'heure où j'écris ces lignes :


 - Initiation Fouille Archéologique
- Art Pariétal
- Fabrication d'une lampe à graisse
- Parure préhistorique
- Sur les traces des animaux (Tir au Propulseur)


Nos filles ont participé l'été dernier à 3 de ces ateliers :



Art Pariétal : Comme je vous l'ai dit, je pense que cet atelier est vraiment indispensable si vous souhaitez que vos enfants comprennent et apprécient les visites, par exemple, du centre international de l’art pariétal.



Ils pourront créer des peintures polychromes sur les murs de la fausse grotte de Lascaux 4 avec les techniques originales : les pigments mélangés à de l'eau appliqués avec des tampons de fourrure seront donc de la partie. Vraiment très amusant et surtout très instructif, cet atelier est mon préféré.



Initiation Fouille Archéologique : Pour les Indiana jones en herbe, cet atelier propose aux enfants de se retrouver pendant un petit moment dans la peau d'un archéologue, sur un site de fouilles.



Très complet, il leur permettra de mettre délicatement à jour des vestiges préhistoriques enfouis sous la terre et d'en prendre des croquis.




Avec les résultats obtenus par les autres participants lors de la même cession, le groupe pourra ensuite déduire quel est ce lieu, ce à quoi il servait et comment les activités humaines y étaient réparties.


Probablement le plus technique des ateliers, pour les enfants à partir de 8 ans.

Parure préhistorique : Gros succès auprès de mes filles, cet atelier vous permettra de sculpter un élément principal de votre future parure dans un morceau de Stéatite (une roche très tendre facile à sculpter).





Les outils fournis sont en silex, et une fois l'élément principal façonné vous pourrez le monter sur une ficelle et l'accompagner de petits éléments décoratifs comme des coquillages, des perles et tous sortes d'élément fidèles à l'époque. Bien entendu vous repartez avec votre parure : la classe !



Le musée propose une salle de réalité virtuelle qui propose de découvrir les mammouths et les rhinocéros laineux. L'expérience est très sympathique, surtout les enfants qui seront ravis (ou apeurés) de côtoyer ces énormes créatures. Vraiment très divertissant et très très kid friendly, surtout que si vous le faites plusieurs fois les animaux sont à chaque fois différents.


Enfin, le musée propose un fac-similé de certaines parties de Lascaux n'étant pas reproduites à Lascaux 2 : Les peintures de la nef et la scène du puits (avec l'unique représentation humaine de Lascaux), c'est ici. Alors certes ces peintures et gravures sont maintenant visibles à Lascaux 4 mais vous allez voir, il y a ici un petit plus...

Eclairage type "lampe à graisse"

En effet l'exposition du Thot vous permettra de revoir ces peintures et ces gravures sous un oeil vraiment nouveau : Un astucieux système de lumière noire permet de mettre en valeur les gravures de la grotte : l'éclairage alterne ainsi entre un éclairage simulant les lampes à graisse de l'époque, un éclairage optimisé pour apprécier les peintures et une lumière noire qui fait ressortir les gravures. Une superbe ambiance qui émerveillera petits et grands !

Le superbe effet de lumière noire pour faire ressortir les gravures.

1 commentaire:

  1. Merci pour cet article, nous allons visiter Lascaux 4 le 31/12, et vous m'avez encore plus donné envie ...
    Je regarde de suite pour voir si les autres sites sont ouverts à cette période car ils ont tous l'air très intéressants. Merci.

    RépondreSupprimer