Le compteur Geiger








Bon, si vous me suivez sur Instagram (Sinon allez vite vous inscrire à mon compte), vous avez vu que je me suis acheté dernièrement un compteur Geiger. A mon avis ça ne va intéresser que 1% de mes lecteurs mais bon, je m'en fous je vous en parle quand même. Ça fait un moment que je songe à m'en prendre un, mais les prix élevés et l’apparente complexité des appareils disponibles (il faut savoir interpréter les valeurs mesurées) me rebutait. Dernièrement, j'ai vu que les prix avaient pas mal baissé. Je ne sais pas trop à quoi c'est dû, l'offre et la demande probablement. Quand il y a des accidents nucléaires dans l'actualité les prix montent, il peut même arriver que les appareils soient introuvables (pendant la catastrophe de Fukushima par exemple). En ce moment c'est calme, si vous êtes intéressé par un de ces appareils c'est le moment d'en prendre un. Au delà du côté parano pour mesurer la radioactivité en cas de catastrophe nucléaire (ce qui aurait été tout de même bien utile en France à l'époque de Tchernobyl), un tel appareil a aussi un côté très ludique puisqu'il permet de "voir" des phénomènes naturels invisibles. Si vous avez des enfants, c'est donc un parfait super pédagogique pour leur expliquer la radioactivité et mesurer tout ce qui vous entoure (mesures d'ambiance évidemment, mais aussi toutes les roches en tous genres, la montre phosphorescente de l'arrière grande père ou autres vieux trucs de collection venant de Russie ou du Japon).
J'ai fait une étude de marché pour trouver le modèle qui me convient le mieux, sachant que je suis loin d'être un expert en radiations nucléaires. J'avais donc besoin d'un appareil simple, avec un budget pas trop élevé. Honnêtement, l'offre n'est pas si ouf que ça, surtout dans la gamme de prix que je visais. Voilà les résultats de mon étude avec les 3 meilleurs modèles que j'ai pu identifier :

le GMC-300 de chez GQ electronics


Je commence par celui là parce que c'est celui que j'ai acheté (et que j'ai donc sélectionné pour moi même). Notez qu'il existe aussi le Compteur Geiger "GQ GMC-320+V5 numérique", enregistreur de données sans fil WiFi, dosimètre, détecteur de rayonnement, qui est le même modèle plus à jour et qui propose en plus le WIFI pour récupérer les données enregistrées. Ce modèle propose un tube Geiger-Müller type M4011 non compensé.

Ça va, on est safe. 
Ce modèle de compteur Geiger , en plus de mesurer les µSieverts propose la lecture des CPM (coups par minutes, en gros le nombre de détections par minute) qui est la mesure la plus cohérente pour un débutant comme moi. Le tube n'est pas compensé comme sur le Terra-P, ce qui fait que les mesures en µSieverts seront moins précises mais pas totalement déconnantes bien entendu, mais honnêtement dans cette gamme de prix il va être difficile d'avoir mieux. En plus, il est super complet : on peut le brancher en USB sur un pc et analyser les données recueillies grâce à un logiciel. Sur le compteur en lui même, on a évidement les indications sonores, mais aussi la possibilité d'avoir une lecture numérique ou graphique de l'activité radioactive. L'écran est rétro-éclairé, il est super solide et pas cher. Bref, au top !

Le modèle de base, celui que j'ai, se trouve ICI. Le modèle WIFI se trouve ICI.

Le  RD1503+ de chez RADEX


Celui ci semble être, malgré son apparence relativement fragile et le peu d'options qu'il propose, une référence dans le milieu. Attention toutefois, une référence certes, genre valeur sûre et tout, mais après avoir été traîner sur pas mal de blogs et de forums de passionnés il en résulte que le modèle précédent (à savoir le GQ GMC-320) s'avère être non seulement moins cher, mais aussi plus solide et plus complet. à vous de voir, donc, mais personnellement je vous conseille le GQ. Bon après c'est vrai qu'il est joli, on dirait un peu une VMU Dreamcast.



Ici aussi, le tube Geiger-Müller type SBM-20 n'est pas compensé. J'ai pu constater sur les différents tests que j'ai pu lire qu'il est un peu lent à démarrer, la première mesure est tout de même plus longue à arriver que sur le GMC - 300. Il est très simple d'utilisation, avec la mesure en µSieverts affichée en énorme sur l'écran : on ne peut pas se tromper.

On le trouve ICI.


le Terra-P de chez Ecotest

Celui là vient d'Ukraine, c'est un modèle "semi pro". Il donne le débit de dose ambiant en µSieverts (qui est donc une unité de dangerosité). La principale différence par rapport aux deux précédents modèles est que son tube (un Geiger-Müller type SBM-20) est compensé par un genre de sarcophage en plomb qui permet à l'appareil d'afficher une mesure en µSieverts bien plus exacte que sur les modèles précédents en filtrant les rayonnements qui ne sont pas à prendre en compte (alors que les autres modèles prennent tout dans la gueule).



Celui ci est un peu plus compliqué à trouver, mais vous pouvez toujours essayer ICI au cas où il y ai du stock. Je l'ai aussi trouvé ICI mais bon, c'est 3 fois le prix du GMC-300 donc bon...



Commentaires

  1. Wow. Je m'interroge quand même un peu sur l'utilité réelle, mais pourquoi pas ?

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire