mardi 2 mai 2017

Culture³ volume 8




Premier contact



Je suis bien embêté. J'ai reçu dernièrement le Blu-ray du film premier contact et comme c'est un film de science-fiction dont j'avais toujours entendu parler en bien je m'étais dit qu'après le visionnage j'allais vous en faire ici un article pour vous donner mon avis. Seulement voilà, maintenant que je l'ai vu je me rends compte que moins vous en saurez, meilleure sera votre expérience de spectateur. En effet j'ai moi-même vu le film en ne sachant absolument pas de quoi il s'agissait : juste que c'était un film de science-fiction et qu'il avait plutôt une bonne réputation. Donc voilà si vous êtes fan de science-fiction et que vous voulez voir ce film je vous encourage fortement à vous le procurer parce qu'il s'agit à mon avis d'un titre majeur dans l'histoire du cinéma de ce genre. Je vais donc uniquement vous demander de me faire confiance et de ne pas me demander de vous en racontez plus sur ce film.





Si vous avez vu le film ou que vous ne vous en fichez des spoilers vous pouvez maintenant lire la suite de l'article en revanche si vous ne l'avez pas encore vu  je vous conseille d'arrêter ici votre lecture.

Une esthétique minimaliste

La première chose qui saute aux yeux quand on regarde ce film c'est son esthétique minimaliste. En effet il ne s'agit pas d'un film de science-fiction classique avec batailles spatiales, vaisseaux énormes, explosions, extraterrestres dans tous les sens mais plutôt d'un film de science-fiction sage, crédible, et avec une véritable réflexion à la clé. Si je devais parler de catégorie je le placerais avec les films Contact, Prometeus ou encore Interstellar. L'aspect visuel du film et sa direction artistique ne sont non pas là au service d'un grand spectacle mais plutôt pour servir une ambiance et une histoire. Et honnêtement ça fonctionne très très bien. On est tout de suite transporté par le scénario et l'aventure extraordinaire qui se déroule sous les yeux.



Le langage et l'écriture.

La trame principale du film n'est pas d'une originalité incroyable puisqu'il s'agit de l'arrivée d'une race extraterrestre sur terre avec laquelle les scientifiques vont tenter de communiquer. Là où l'originalité et bien présente c'est que cette race extraterrestre ne communique bien entendu pas pas de la même façon que nous. En effet leur système d'écriture semble être circulaire, ne pas avoir de début ni de fin, et on va vite comprendre que c'est directement lié à leur façon de penser. Je ne sais pas jusqu'où je peux vous parler ici du déroulement de l'histoire surtout que j'ai bien peur que certains qui ne l'ont pas encore vu le film soient en train de lire ces lignes mais sachez que le moindre détail à l'écran et pensé de façon à servir le scénario.



La portée philosophique.

Là où le film fait très fort c'est que le support SF ne sert au final qu' à apporter un message bien plus profond qui vous hantera plusieurs jours après le visionnage du film. Une réflexion sur la finalité des choses, le moment présent, le bonheur de vivre des événements... Est ce que vivre une superbe expérience vaut le coup quand on sait qu'elle aura une fin ? Le chagrin causé par une histoire qui se termine justifie-t-il de ne pas vivre cette histoire, même si elle nous a rendu heureux ?

Voilà vous l'aurez compris j'ai beaucoup apprécié ce film et si vous aussi vous l'avez vu je serai ravie de lire votre avis dans les  commentaires . N'hésitez pas !

On le trouve ici :

- En blu-ray
- En DVD


Yo-kai  watch  2

Avant toute chose, si vous n'êtes pas très familier avec l'univers Yo-Kai watch, je vous conseille d'aller jeter un oeil sur mon précédent article "tout savoir sur Yo-Kai Watch (pour les buses)"



j'ai reçu récemment la cartouche du deuxième épisode de cette série à succès sur la console Nintendo 3DS.  Vu que mes filles sont hyper fan nous avions déjà fait l'acquisition de la cartouche de l'épisode précédent. À l'époque j'avais été bluffé par la qualité graphique et la réalisation générale de ce titre. il est vrai que l'on compare souvent yo-kai watch à Pokémon et étant moi-même fan de cette série j'étais plutôt sceptique en voyant arriver cette nouvelle licence sur le marché.  Après avoir passé pas mal de temps sur le jeu Yo-Kai watch premier du nom il faut bien avouer que ce dernier possède des arguments non négligeables, et ce même pour les fans endurcis de la série Pokémon. La réalisation graphique et technique du titre surpasse en quasiment tous points celle de la série phare de Nintendo.  Mais c'est dans la scénarisation et la mise en scène que le titre yo-kai watch est le plus remarquable : en effet on se laisse porter par l'histoire de bout en bout et jamais le titre ne sombre dans la vulgaire chasse au Yo-kai répétitive et lassante.




Mais parlons maintenant de ce deuxième épisode. Le premier avait mis la barre tellement haut au niveau du moteur graphique et des visuels en général que je n'attendais pas une grande révolution de ce nouveau titre. Et heureusement ! En effet ce nouvel épisode reprend exactement le même moteur et les mêmes graphisme que l'épisode précédent .



Les vraies nouveautés de ce titre sont donc dans son scénario et dans les nouveaux yo-kai qu'il vous proposera. Si vous suivez l'aventure yo-kai watch de loin et que vous possédez déjà le premier épisode je pense que l'acquisition de ce nouveau titre n'est pas indispensable. En revanche si vous êtes un grand fan et que vous avez bouclé le premier épisode , dans ce cas , l'achat de cette cartouche est largement envisageable .




Vous remarquerez assez vite qu'il y a 2 cartouches du même jeu qui sont disponibles sur le marché . En fait il s'agit strictement du même titre. Le système reprend celui déjà instauré par les cartouches pokémon à savoir deux cartouches différentes pour le même jeu mais avec des monstres différent dans chacune d'entre elles .  Libre à vous donc de choisir celui dont la pochette s'il vous plaît le plus voir même d'acheter les deux titres pour vos enfants afin qu'ils puissent s'échanger les différents yo-kai.

Si vous êtes intéressés on trouve ici :


Les Schtroumpfs et le village perdu


Mais pourquoi diable vous parler de ce film ? Tout simplement parce que c'est le dernier film que je suis allé voir au cinéma. En effet, vu les prix prohibitifs des places dans la ville où nous habitons nous avons pris l’habitude de profiter de nos vacances pour amener nos filles voir tous les films d'animation pour enfants que le petit cinéma du coin propose régulièrement. Et là, c'était les Schtroumpfs. Mes filles, en voyant l'affiche, ont manifesté l'envie irrésistible d'aller le voir, et c'est moi qui m'y suis collé. Vu la médiocrité des deux premiers films très moches et franchement ennuyeux, je n’attendais pas grand chose de ce 3ème opus. Sauf que j'avais tout faux, ça n'est pas un 3ème opus, c'est un tout nouveau film d'animation (en images de synthèses certes, mais film d'animation quand même) et figurez vous qu'il est franchement chouette.




Le village perdu est un village de meufs

On le sait, le féminisme est en ce moment plutôt "bankable", surtout en ce qui concerne les films pour enfants, et les marketeux l'ont bien compris. Même si les héros de notre enfance était bien souvent des héroïnes (Cat's eyes, Dan&Danny, Creamy, Emi Magique, Bubble Gum Crisis, Candy, Gigi, Jeanne Azuki, toutes les nanas des films de Miyazaki, Georgie, Silent Mobius... honnêtement je pourrais continuer cette liste sur des kilomètres), il est toutefois de bon ton de faire de nos jours des films avec un message féministe ultra  visible  pour bien montrer la démarche de façon grossière. Vous l'aurez compris, nos amis schtroumpfs vont donc dans cet épisode découvrir un nouveau village peuplé à 100% de filles schtroumpfs. Les filles schtroumpfs de ce village perdu font donc de la musculation (elles ont une salle avec plein de matos), elles savent superbement manier les armes et sont tetra-balaises. La démarche est sympa même si, une fois de plus, le coté marketing et maladroit dérange. Quoi qu'il en soit, le scénario de ce film est dans l'ensemble plutôt chouette et il est vrai que le fait d'avoir mis en avant des personnages féminins est plutôt une bonne idée. La Shtroumpfette est d'ailleurs clairement l’héroïne principale de ce film, les schtroumpfs ne font que suivre ses décisions (même le grand schtroumpf est à la ramasse). 





La jolie réalisation

Le film est dans l'ensemble très très bien fait. La forêt interdite est absolument magnifique, entre plantes multicolores et animaux luminescents tout est là pour vous émerveiller. On se croirait dans un mix entre Avatar et Rayman. C'est vraiment un soulagement sans limites qu'ils aient enfin décidé d' arrêter les frais avec les films "live" sur cette licence : L'animation est clairement le meilleur rendu pour nos petits schtroumpfs.




Des personnages très bien pensés.

Un des aspects vraiment marrant chez les schtroumpfs, c'est que ce sont des monomaniaques : schtroumpf à lunette, schtroumpf maladroit, schtroumpf costaud, schtroumpf farceur... Ils ne pensent qu'à exercer leur unique activité favorite. Et ici il y a plein de détails qui jouent là dessus. Le schtroumpf costaud part donc à l'aventure et charge son sac avec des haltères (au lieur de prendre des vivres par exemple). Son lit est un banc de musculation, il n'y a dans sa chambre quasiment que de la fonte. C'est très marrant.

En conclusion si comme moi vous avez des à-prioris sur ce film parce que "c'est de la merde"... Et bien détrompez vous, il est limite vraiment très très bien sous tous rapports.

Au fait, mes filles lisent en boucle le livre du film et visiblement la BD a l'air vraiment sympa.


Mes filles sont fans


Que Du Bonheur (Ou Presque...) de Céline Charlès

L'info de la sortie de ce livre doit déjà être connue pour ceux ou celles qui connaissent le blog Kopines, mais comme je suis sympa je vous en parle ici au cas où vous seriez passés à côté. Céline Charlès, l'auteur, a enfin décidé de sortir son livre papier, édité pour de vrai et tout. C'est vrai que le blog et le e-book c'est bien sympa mais un vrai objet c'est quand même mieux :P



Les habitués retrouveront l'univers de Céline mis en forme pour le format BD, les nouveaux venus découvriront tout ça dans les meilleures conditions possibles. Si vous êtes fan de ce genre de BDs sur le thème de la parentalité, foncez !


J'ai une dédicace trop classe :)
Au niveau du contenu, le livre est plutôt balaise (dans les 150 pages), on ne le lit pas en 30 secondes surtout qu'il y a pas mal de textes pour agrémenter les pages de dessins. C'est une plutôt bonne idée, ça rythme bien la lecture.




Le livre couvre toutes les étapes de la maternité : de la conception (avec les difficultés que l'on rencontre parfois) à la vie de jeune maman en passant par la grossesse et l'accouchement. Tous les thèmes sont donc abordés, l'ouvrage est plutôt complet.



On le trouve ici dans les 15€ (grosso modo)




Le grand méchant renard et autres contes

Enfin pour finir, je vais partager avec vous l'info de ce film d'animation dont je ne sais absolument rien mis à part le fait qu'il est en animation traditionnelle (pas en images de synthèses, donc), que je le trouve super beau et que la bande annonce est plutôt hyper prometteuse. J'ai hâte de le voir celui là !

Visiblement le film est tiré de cette BD qui d'après les commentaires, est excellente. 



6 commentaires:

  1. Merci pour ce super article,
    Pour le grand méchant renard, la bd est a découvrir ABSOLUMENT, primé à Angoulême, c'est un bijou d humour à la narration impeccable et aux persos vraiment attachant.
    Le livre de chevet de ma fille de 8 ans depuis 1 mois .

    RépondreSupprimer
  2. La BD du grand méchant renard est effectivement un bijou. A lire, relire, savourer (une pause au milieu des Jojo Lapin du moment). Merci du retour sur les Yo Kai Watch. La montre a été élue "jeu nul donné par le Père Noël", le jeu devrait être plus apprécié (et j'en ai ras la casquette des Pokémon, moi).

    RépondreSupprimer
  3. Je plussois ++++++ pour Le Grand Méchant Renard de Benjamin Renner...une bd délirant et un graphisme hilarant !
    Tip top ton blog...

    RépondreSupprimer
  4. Je renchéris sur le Grand Mechant Renard! À lire, à relire et à faire lire!! C'est le même réalisateur qui a fait Ernest et Célestine: un monde à decouvrir
    Comme ce blog d'ailleurs, articles au top, dessins aussi :))

    RépondreSupprimer
  5. allez, c'est toi qui fait le poussin cette fois !

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour,
    Mes enfants étant grands, je ne répondrai que concernant "premier contact"....
    J'ai adoré ! Je l'ai vu il y a deux mois, je me suis régalée !
    J'ai même versé ma larme...
    Et c'est vrai qu'il a entraîné un débat avec mon fils aîné qui est en terminale et à donc des cours de philosophie : même en sachant qu'elle a une fin funeste, doit on se priver d'une merveilleuse expérience de vie, ou la tenter quand même ?
    Bref, film à voir !!

    RépondreSupprimer