mardi 5 juillet 2016

La honte


2 commentaires:

  1. Alors sur le principe je suis d'accord, sauf que nombre de mamans et surtout de personnes plus agés (jeunes grands parents de 60 ans ou plus) ne se privent pas du regard noir voir de la reflexion sur votre incapacité à gérer votre enfant. Et pas besoin qu'il se roule par terre : hier dans le bus, mon fils m'a raconté avec entrain (mais sans crier) sa journée d'école. La voisine de derrière n'a pas aimé : "il pourrait se taire quand même, on n'est pas à la foire !". Je comprends donc hélas cette peur qu'on a et qui nous oblige à trop freiner nos enfants pour "plaire". C'est triste quand même ... bisous à la famille au cube !!!

    RépondreSupprimer
  2. Il y a quelques années,j'étais en caisse et un(e) enfant derrière ait un caprice :"8 mois-2ans?" dis-je à la Maman qui me répond "Oui,18 mois" Je lui dis que c'est normal et elle me dit :"Quoi faire alors?"
    "Ne pas vous soucier du regard des autres."
    Il y aura toujours des mécontent(e)s des juge(ment)s, ce que nous apprend le fait d'être parent, c'est de se centrer sur l'essentiel.
    Une façon de retrouver sa liberté.
    Nous savons ce que nous faisons avec nos enfants, ce que nous vivons avec eux, et ce genre de situation (bus) devrait plutôt nous inciter à prendre conscience de cela.
    Non ne freinons pas nos enfants. Tant qu'il y a respect de l'autre et absence de caprices,s'entend!(sourire)
    Nos enfants nous enseignent aussi : nous ne sommes pas tout-puissants, nous ne savons pas tout et en grandissant nos perdons beaucoup de nous pour plaire aux autres, pour ne pas déranger...
    J'ai appris énormément de mes enfants, j'ai retrouvé le respect de moi, celui que je ne m'accordais pas pour respecter les autres.
    Et vous?

    RépondreSupprimer