dimanche 23 octobre 2011

Le nouveau mot

16 commentaires:

  1. En plus celui-là il dure un moment, bon courage !

    RépondreSupprimer
  2. D'un autre côté, c'est plus facile à comprendre que Violette !

    RépondreSupprimer
  3. ah, les joies de l'opposition par deux ;) Ici la phase a bien été simultanée (comme chez vous) par contre Rosette s'est arrêtée assez vite. alors que Pierrafeu y est encore (nos "jujus" ont 5 ans!)

    RépondreSupprimer
  4. hum...à la 3eme question normalement les miens répondent "oui"...

    RépondreSupprimer
  5. Mon fils ne l'a découvert qu'a 3 ans mais depuis ça dure...

    RépondreSupprimer
  6. ahhh je vient de decouvrir le blog grace a marjo !!!


    ma n 3 a 2 ans pile et commence le" voui" pour oui


    bonne courage

    RépondreSupprimer
  7. Ici, le "non" est roi depuis 6 bons mois ... ça s'arrête un jour ou pas cette histoire ? !!!!
    Ma puce parle très bien pour son âge (18 mois) mais jamais entendu un OUI alors que j'en suis à 1000 milliards de NON :-(
    Opale

    RépondreSupprimer
  8. Lol, ce satané... Il nous fera perdre la tête...

    Bon courage

    RépondreSupprimer
  9. Chez nous ils ne le disent pas encore mais le font avec la tête et le doigt, ça promet! ;-)

    RépondreSupprimer
  10. Le mien, 20 mois dit aussi non pour la dernière proposition, mais rapplique en courant, la bouche ouverte ....

    RépondreSupprimer
  11. Moi le mien il à 15 mois et il répond non à toutes mes questions et j'adore sa

    RépondreSupprimer
  12. Bravo pour ta number one dont le language c'est nettement améliorer!!! Et vive les NON ;)
    Bon je ne sais aps si je t'avais déjà laissé un com mais je viens du site mamanstestent voilà!!

    RépondreSupprimer
  13. Le problème c'est que parfois ça continue bien plus tard! la preuve sur le blog ci-dessous :

    http://mafemmeestdingue.blogspot.com/2011/07/la-patience-une-vertu.html

    RépondreSupprimer
  14. Bonsoir,
    site sympathique. J'y mets tout de suite le lien sur le mien... que je vous invite à visiter.
    A vous relire.
    Un papa

    RépondreSupprimer