jeudi 21 mars 2013

La RATP et les blagues à 5€

Nous autres, à Paris, prenons beaucoup les transports en commun. Ceux qui ont moins d'une heure de trajet pour se rendre sur leur lieu de travail sont considérés comme chanceux.
On doit faire avec, c'est comme ça. 
La RATP, qui s'occupe du réseau des TRAM et des Métros, nous coûte très très cher. C'est vraiment pas donné du tout, et honnêtement, le service rendu est largement en deçà de la somme pour laquelle on paie.
Tout le monde le sait, tout le monde le dit, mais c'est comme ça, on y peut RIEN. 
On est en retard au boulot, on passe des heures debout avec des tas d'autres gens (beaucoup)...

Régulièrement, toutefois, afin de se rattraper de nous faire vivre tout ça, la RATP organise des grandes campagnes de rire. Pour rigoler, quoi. Des grosses blagues.
L'année dernière, ils nous avaient pondu ça :



Voilà. Vous noterez qu'on demande donc à la maman en bas à gauche (aux autres aussi, mais c'est moins drôle avec les autres), celle avec ses jumeaux et sa poussette double, de porter ses deux enfants, de plier sa poussette (en tenant ses jumeaux on ne sait comment) et d'arrêter d'ennuyer le monsieur avec la cravate.
Bon bref, on a bien rigolé avec cette campagne, il ont fait vraiment fort. Les mecs ont du faire des sacrés brainstorms.

Ça c'était l'année dernière et on a vraiment bien rigolé.
Donc là cette année, ils ont trouvé un nouveau truc. SUPER MARRANT, vraiment. Voilà en quoi ça consiste :



En gros le principe, c'est que même en payant un abonnement qui coûte une blinde, ils nous proposent de leur refiler 5€ si on ne valide pas notre pass à chaque montée dans le bus/tram/métro etc.
Bon vous allez me dire, qu'est ce que ça peut bien nous foutre, on valide et puis c'est tout. Mais voilà, tout n'est pas si simple...


Bon bref, une bonne grosse blague.
Et je ne vous parle pas des gens avec des poussettes qui montent donc à l'arrière du bus mais qui vont devoir valider à l'avant du bus.


Voilà c'est dès lundi, bon courage !



62 commentaires:

  1. hahaha
    Ils sont forts par chez vous, mais tu m'as bien fait rire (et j'en ai besoin)(CTB)(ah non)(rhooo)

    RépondreSupprimer
  2. Je ris, mais je ris jaune en fait !
    Bon, moi, j'ai pas mal fonctionné avec des tickets de métro et des bus, dans un sens j'ai fait plein d'économie parce qu'entre laisser la poussette toute seule avec le deuz tout jeune dedans et le wan, 2ans qui s'y tenait, pour aller composter à l'avant OU ne pas composter, je te laisse imaginer quel était mon choix. De toute façon, on a bien compris ces dernières années que Paris n'était plus pour les familles. Dommage pour la diversité de notre capitale, pfff !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça craint, ça craint à donf !

      Supprimer
    2. Les transports en commun j'ai subi cela pendant près de 40 ans, c'est pour cela que je suis partie en Province. Les bus sont vides, il n'y a pas de métro. Peut être le Tram un jour, mais je ne me fait pas de souci. Vive la campagne.

      Supprimer
  3. Super!!!! Ils sont trop forts ces gens de la RATP!!! ça m'a bien fait rire le brainstorming... c'est trop réaliste!!! Mais c'est triste.... Bon courage à tous les parisiens ;)

    RépondreSupprimer
  4. la même chose est en vigueur à Angers (49) ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui je confirme, à Angers il est écrit : "pour votre sécurité et celle de votre enfant, merci de plier votre poussette et de prendre votre bébé sous le bras" (à quelque chose près). C'est sûr que vu la façon de conduire des chauffeurs, c'est super sécuritaire de prendre son nouveau-né sous le bras, tout en maintenant la poussette pliée pour ne pas qu'elle se casse la figure...
      L'avantage par rapport à Paris c'est que le bus est moins souvent bondé et que personne ne dit rien en pratique pour les poussettes qui restent dépliées!

      Supprimer
  5. N'empêche qu'une fois, je monte dans le RER A, en tête de train, et là, je vois quoi?? Une femme avec sa gamine et une poussette canne (jusque là, pas de problème) sauf que la mère et la fille sont assises chacune sur un strapontin et que la poussette trône OUVERTE et VIDE devant elles!!!!!!
    Aux heures de pointe, tu m'excuseras d'avoir eu des envies de meurtre!
    Sinon, je me suis bien marrée en te lisant, comme d'habitude.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben ouais, là on peut la plier effectivement.

      Supprimer
    2. J'ai eu ça dans le bus. Avec en prime l'absence de frein sur la poussette qui roulait de droite et de gauche dans le bus...

      Supprimer
  6. Excellente illustration du tram bondé...
    Je kiffe, je partage...

    RépondreSupprimer
  7. Mais enfin...nous en Provincie du Sud on a des bornes pour valider sur les quais! ^^
    (si les poussettes c'est pénible que dire des vieux avec les cabas à roulettes?)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est LA solution, les bornes sur les quais. C'est ce qu'ils auraient fait si la vraie raison de tout ce bazard était VRAIMENT d'étudier le trafic pour ajouter des rames.

      Supprimer
    2. Intéressant de le voir comme ça. A Lyon, on valide ds le tram et c'est génial, tu peux courir et attraper ton tram sans crainte. A Grenoble, on valide dehors et une fois sur deux je loupe le tram parce que le grand veut tenir le ticket... A Strasbourg, même topo et alors que j'étais largement enceinte et que mon mari validait, ben le tram est parti... sans lui. Je me suis sentie très conne toute seule ds le tram sans le moindre ticket... Du coup, j'ai tendance à préférer la version lyonnaise mais j'avais pas pensé à la question du problème de validation...

      Supprimer
  8. Poulette Dodue22 mars 2013 à 08:09

    Huhuhu je ne regrette jamais mes 2 années d'éstudiante à Paname !!
    La RATP est très conviviale donc ! Ici, niveau transport c'est le luxe, on valide sur les quais (tram) et tous les transports sont accessibles aux personnes handicapés et aux poussettes !
    A Paris ça m'a toujours fait bugué les transports !
    Courage !!

    RépondreSupprimer
  9. Pas faux du tout...
    En attendant, on fait comment ?
    Putain, je rentre à Paris cet été :(

    RépondreSupprimer
  10. Il y a bien longtemps que je n'ai pas pris de transport en commun, mais je ne peux qu'être d'accord avec ton point de vue. Lorsque je monte sur Paris c'est déjà la misère pour trouver la bonne route et entre temps faut faire déjà gaffe à ses poches, maintenant s'il faut en plus jongler avec les gosses, la poussette et ces trucs de ce genre, on n'a pas fini. Bon courage.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est pas très Baby-Friendly tout ça. Enfin en dehors des heures de pointes, ça va tout de même mieux.

      Supprimer
  11. C'est une honte ces transports publics dans lesquels on a pas le droit de pas valider et de prendre toute la place qu'on veut et de téléphoner en hurlant et de frapper les contrôleurs, putain, vu le prix qu'on paye; moi je préfère prendre ma grosse bagnole au moins on est pas emmerdé...
    Vraiment, ce service public est nul, de toute façon les transports publics, ça sert à quoi, à pas polluer ? A ne pas segmenter la ville ? Peuh !
    Franchement, ils en font quoi les rats de la RATP, de nos sous ? plus de rames pour éventuellement permettre aux gens de voyager plus à l'aise ? augmenter la fréquence des trams ? autoriser les familles nombreuses à ne pas payer les tickets pour leurs bébés et leurs poussettes ? putain les enfoirés ! voilà ce qu'ils font de nos sous : ils autorisent les familles nombreuses à voyager à l'oeil !
    Non, vraiment, la RATP, ce sont vraiment de gros enculés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Plus de rames ? Ah bon ?
      Sinon, tu nous files le bon plan pour traverser la foule et valider ton ticket ?
      Nous sommes tout ouies...

      Supprimer
    2. Bonjour ANONYME. Toi au moins tu n'as pas peur de dire ce que tu penses, la classe.
      Alors cher ANONYME, sache que les familles nombreuses ça me connait (j'ai même la carte, c'est fou), et ça ne me donne aucune réduction sur mon pass navigo (le sujet du jour, donc) et encore moins la gratuité comme tu semble le croire.
      Il ne me semble pas que cette campagne soit menée pour véritablement étudier le trafic et augmenter la fréquence des trams. Je m'explique : Si ça avait été VRAIMENT le cas, il me semble que tout l'argent investi dans cette campagne (ce matin encore ils distribuaient des tas de prospectus A5 couleur sur papier glacé faits par une agence de com parisienne)aurait plutôt dû l'être dans l’installation de bornes pour valider SUR LES QUAIS.
      En tous cas, ANONYME, je te remercie pour ta franchise.

      Supprimer
    3. Bah moi j'aimerais bien pouvoir monter dans mon train, qu'il soit à l'heure ou allez, soyons fous : qu'il ne soit pas annulé.
      RER B. Quand j'ai dit à mon entourage que j'allais le prendre (j'allais déménager), ils ont tous eu un air désolée, un peu en deuil, avec plein des "bon courage !"... :(

      Mais je suis mauvaise langue, parfois, il fonctionne. :)

      Supprimer
  12. unpetitcaillou22 mars 2013 à 09:27

    Parait que valider leur permet de nous comptabiliser et donc adapter le nombre de rames. Si seulement c'était vrai...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le paradoxe apparent est clair : en cas de trop forte affluence, pas possible de valider... mais c'est pris en compte. Sauf dans les quartiers de fraude massive, où là, ça ne change rien, et... hop, réduction des rames.

      Supprimer
    2. Dans ce cas, il suffit d'installer des bornes sur les quais : pas la peine de menacer tous les usagers.

      Supprimer
  13. Valider --> permettre de connaître le volume de trafic --> permettre qu'il y ait plus de rames/bus aux heures clefs --> avoir plus de place pour la poussette ! Et en cas d'affluence extrême, les contrôleurs ne sont pas non plus débiles, je ne me suis jamais fait enquiquiner parce que je n'avais pas PU bipper le navigo... :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De toutes façons tout ça est un peu hypocrite... on sait bien que le matin et le soir, il FAUT PLUS DE RAMES. Pas besoin d'études avec amendes à 5€ pour savoir ça.

      Supprimer
  14. C'est exactement ce que je vie actuellement!!
    Mon mari ce matin est parti à pied le bus était blindé, les gens on fait semblant de pas le voir!
    Vécu hier lorsque je sortais du bus: un mec dit a sa copine "c'est interdit les poussettes dans le bus!"
    Le problème a Paris c'est que rien n'ai fait pour les poussettes (je pense également aux personnes en fauteuil roulant). J'ai un métro en bas de chez moi, je ne peux pas en profiter car rien n'est fait pour la poussette. Je me suis battue avec les portes qui se sont fermées sur la poussette et mon gamin accessoirement pendant 5 minutes, les gens autour de moi ne m'aidaient pas mais soufflaient que je les empêche de passer. Ensuite des volées d'escaliers, 20 personnes sont passées à côté de moi avant que quelqu'un me propose de m'aider!!
    Au final, mon mari et moi si on peut on évite les transports et on marche plus.... Faut voir le bon côté!

    RépondreSupprimer
  15. C'est super bien décrit, c'est ce que je vis chaque jour (aux heures de pointe, je mets 1h30 pour faire mon trajet maison-travail, et 45 min en pleine journée), debout de l'entrée dans le RER à la sortie du métro, et avant-hier, j'ai été obligée de sortir 1 station plus loin à causes de valises qui bloquaient le passage dans la rame et empêchaient les gens de sortir, pendant que les entrants se ruaient et étaient tous collés les uns contre les autres près de la porte. Personne n'a pu sortir à temps à Nation, le rer est reparti ... Pour une fois qu'il n'avait pas 25 minutes de retard !

    Et du haut de mes 1m56, vu que je suis toujours entourée de dizaines de personnes de taille normale dans les 5m² centraux de la rame, je n'ai jamais eu le loisir d'apercevoir toutes ces affiches ^^ !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me suis fait spammer ce matin encore par du personnel qui distribuait des prospectus.

      Supprimer
  16. Ben je suis bien content de ne pas être à Paris :)
    10 minutes de trajet en Voiture et 30-40 min si je le fais à pied.

    RépondreSupprimer
  17. Hahaha, j'adore les brainstorms !!
    Et ça aurait donné quoi celui de leur affiche pour l'automatisation de la ligne 1 "La grasse mat' c'est pas automatique, La Ligne 1, ELLE, devient automatique" avec les deux marmots qui bondissent sur le lit de leur père avec leurs arcs et leurs flèches ???
    Hoooo, please, please !!

    RépondreSupprimer
  18. on m'a déjà refusé avec une poussette (chassis + cosy + courses). le gars m'a dit faut la plier sinon vous montez pas. ça m'a pris 10 minutes, j'avais des sacs accrochés jusque dans le dos, un cosy à bout de bras et un chassis dans l'autre. résultat le bus m'a attendu, j'ai pris encore plus de place...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est ça le pire, ça prend encore plus de place.

      Supprimer
  19. Si vous trouvez les transports en commun à Paris chers et de mauvaise qualité, ne venez donc jamais habiter à Londres dans ce cas, car vous repartiriez aussi tôt ;)

    RépondreSupprimer
  20. Excellent ! du coup même si la campagne de la RATP me fout les boules aussi, ton billet me fait rire. Au moins, si je prends une prune pour défaut de "compostage", je penserai à ce billet...ca m'évitera peut être de faire manger mon pass navigo au contrôleur .;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On verra bien comment ça se passe Lundi.

      Supprimer
  21. La Ratp ou la SNCF... ils ont de l'humour tous les deux. Le plus drôle c'est qu'on paie la peau du cul notre abonnement mais qu'en plus si on valide pas, on se prend une prune.
    Enfin, ton billet m'a bien fait rire quand même. ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je trouve que les abonnements sont effectivement super chers.

      Supprimer
  22. Mouarffff !! Comme d'hab un grand moment de rigolade mais je compatis serieusement à vous tous pauvres parisiens qui galérez dans ces transports en communs de m.... Il faut bien reconnaître que ds les grandes villes (j'ai vécu à Lyon pendant 30 ans !!)le déplaceemnt avec poussettes et/ou fauteil roulant + courses ou caddy ... relève du masochisme le plus profond étant donné que rien n'est fait pour les gens qui les utilisent ! Et c'est vrai que le metro parisien est trèèèèèèèèèèès en retard pour ça par rapport à d'autres villes, ce qui me surprend tjs beaucoup. Mais n'oubliez pas chers parisiens que si vous trouvez votre abonnement cher, il l'est toujours un peu moins que ce qu'il devrait car si je me souviens bien il n'y a pas encore si longtemps que ça, la france entière payait pour les transports en commun parisiens...! Mais le sujet reste quand même que la RATP c'est des g... et je souhaite bon courage à vous tous qui galérez au milieu de cette foule souvent jemenfoutiste voir hostile ! Marine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai qu'on se galère quand même souvent.

      Supprimer
  23. Les rares fois ou je suis allée à Paris je me suis toujours demandé comment faisaient les parents ?
    Pas beaucoup d'ascenseurs (ou alors je ne les ai pas vu).
    A Toulouse c'est pas la panacée mais dans les bus il y a des trucs pour les cartes de transport à chaque porte.
    En plus fermer sa poussette c'est pas forcément ultra pratique quand on a un gros modèle, ça prend plus de temps que de faire 2 arrêts.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On se galère, en fait. Et puis si tu es Parisien, à la naissance d'un enfant de toutes façons ton 14,5m² ne suffit plus donc tu es obligé d'aller en banlieue. Et là tu peux prendre une voiture ! :D
      Mais bon, pour aller au boulot tous les jours, il faut bien prendre les transports.

      Supprimer
  24. En province aussi ils sont rigolos : les nanas de la crèches ont dû rentrer à pied d'une sortie picnik (heureusement c'était en juin...) parce que le chauffeur a brandit son droit/devoir de refuser d'avoir plus d'une poussette par bus, la classe !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors là pour le coup c'est vraiment pas sympa du tout.

      Supprimer
  25. Je crois que la possibilité de localiser les trajets ne permet pas de rajouter des rames, de mieux remplir une mission de service public mais sert à éditer des cartes de trajectoires des ménages pour
    - justifier l'élimination des lignes considérées comme trop peu empruntées ou réduire le nombre de trains sur certaines sectiions (ex de Sucy/ Boissy sur le RER A)etc
    - permet de vendre des espaces ou de louer des espaces à des grandes cies style virgin sur les lieux de passages les plus empruntés (ex de gare du nord)
    - Il serait intéressant également de mesurer les bénéfices de la Ratp et la sncf sur le RER A par exemple et les investissements réalisés pour empêcher les pbs de train.

    RépondreSupprimer
  26. C'est tellement vrai ! Et le problème est encore pire quand on habite en banlieue ... comme tous les parents.

    RépondreSupprimer
  27. Putain, MERCI.

    (et hier le conducteur du bus - vide - a refusé qu'une maman monte avec sa poussette parce qu'il y avait déjà 2 poussettes dépliées dans le bus alors c'estinterditmadamedésolédémerdezvous !)

    RépondreSupprimer
  28. bah le pb c'est d'utiliser une poussette - à part avec des jumeaux pour moi c'est pas la peine d'en avoir une....surtout à Paris....avant 18 mois on les porte (bon le dos apprécie pas trop mais c'est plus pratique) et après ils marchent....

    RépondreSupprimer
  29. C'est sûr qu'avec des jumeaux ou des bébés sumos qui ont des mamans qui font moins de 50 kilos, la poussette est indispensable mais le fascisme anti bébé sévit partout y compris hors des bus et métro.
    J'habite Rennes et le centre ville est entièrement pavé (vive le syndrome du bébé secoué) et perclus de crottes de chien (personne ne ramasse, ce n'est pas dans les moeurs apparemment et la ville ne nettoie pas souvent et pas du tout entre les pavés.)
    Du coup, je pensais proposer le slalom entre crottes sur pavés en poussette aux jeux olympiques.
    Et encore, je ne parle pas des trottoirs en pente et des tessons de bouteilles.
    La France n'est tout simplement pas un pays nataliste.
    Merci pour ton humour qui nous sauve de la déprime.

    RépondreSupprimer
  30. Mon fils est ne en banlieue parisienne, heureusement je n'avais pas besoin de prendre le metro, la seule fois ou on a voulu prendre le train pour partir en vacances, j'ai pris le taxi avec le bebe de 3 mois... papa etant au travail je ne me voyais pas prendre le metro-RER-metro toute seule ! Maintenant nos rares passages a Paris sont d'aller gare du Nord a gare de l'Est, faisable a pied et en poussette !
    Maintenant nous sommes en Republique tcheque et c'est le reve ! Quand je voulais prendre le tram/bus avec la poussette, il y avait toujours quelqu'un pour venir a mon aide sans que j'ai besoin de demander, les gens s'entassent pour laisser laplace aux poussettes, et se levent pour laisser s'asseoir les enfants sans poussette ! Le reve !

    RépondreSupprimer
  31. Je ne pense pas avoir compris cette annonce comme vous (peut être parce que je n'ai pas encore d'enfants, je ne sais pas ...). Mais en fait, ils rappellent juste qu'il ne peut pas y avoir plus de deux poussettes dépliées dans le bus. D'ailleurs, en cas d'affluence, où placer la troisième ? Et s'il y a une personne en fauteuil roulant, on rajoute également trois-quatre poussettes dépliées ? C'est juste pas possible techniquement d'avoir plus de deux poussettes dépliées en cas d'affluence. Je prend tout le temps le bus (j'ai un problème à ma jambe gauche, et ne peux donc pas rester debout ou monter des escaliers,bref osef) donc je connais très bien et je trouve que vous exagérez un peu quand même, parce que je n'ai quasiment jamais vu de comportement anti famille. À part une fois où je me suis dévouée à laisser ma place à une femme enceinte parce que personne ne daignait se lever (et avouons le, moi ça me fait très mal d'être debout, mais c'est pas dangereux, contrairement à une femme enceinte debout dans le bus). Bref, à part cette fois-ci, généralement les personnes se lèvent pour laisser leur place (à une femme enceinte ou à moi aussi) sans avoir besoin de demander. Et pour les poussettes, s'il le bus est vide, je n'ai assisté qu'une seule fois à un conducteur refusant de la faire entrer tant qu'elle n'avait pas dépliée sa poussette (il y en avait déjà deux) en citant le règlement et tout, mais avouons le, ça n'avait rien à voir avec sa poussette, la femme en question était noire, donc c'était clairement raciste (et les quelques passagers du bus l'ont également vécus comme ça). Mais sinon, quand le bus est vide, il y a rarement un commentaire de fait quand il y a trois poussettes dépliées. Donc je sais pas pourquoi, mais on a pas du tout la même vision à propos de cet "anti-famille". Parce que même si vous les prenez en banlieue (d'après ce que j'ai compris, vous vivez en banlieue parisienne) justement, je trouve les gens beaucoup plus respectueux dans les transports en banlieue qu'à Paris (pour les handicapés en tout cas, parce que les quelques fois où j'ai pris le bus de la banlieue pour rentrer à Paris, il n'y avait pas de poussettes ou même d'enfants). Donc je suis assez surprise de vos réactions sur cette campagne, parce que je ne le ressens pas du tout comme ça. Le seul moment où à la rigueur on peut voir cet "anti-famille" c'est quand les bébés/enfants pleurent et des fois des personnes râlent un peu (stupide en soi. Moi aussi ça me gave et me fait mal au crâne les pleurs ou les cris, mais sérieux, je prend sur moi, et c'est pas comme si c'était voulu ou fait exprès pour embêter, donc bref, c'est stupide de faire des remarques sur quelque chose qu'on ne peut de toutes façons pas changer. Donc voilà, t'as mal au crâne pendant dix minutes, tu fais avec ça passera après. Et c'est une grosse migraineuse qui parle, donc bon).

    Enfin voilà, désolée pour mon pavé, mais je voulais juste donner mon avis sur votre post.
    En tout cas, j'adore vraiment votre blog, vos dessins, anecdotes, ... Je suis fan et actualise même tous les jours pour voir si n'y a pas un nouvel article lol. Donc merci beaucoup pour tous vos articles, c'est vraiment génial !

    RépondreSupprimer