lundi 30 novembre 2015

A l'Eau Les Loulous



Aujourd'hui je vais vous parler de "A l'Eau Les Loulous",  une entreprise familiale qui a eu une rudement bonne idée lors de la création de son produit phare : des serviettes / capes de bain en forme d'animaux. Si je vous en parle c'est que nous avons eu ici un vrai coup de cœur ici pour leurs créations, et comme c'est une petite entreprise Française qui fait de très très bons produits, je pense qu'il est important d'en parler.



A l'Eau Les Loulous, c'est quoi ?


Comme je vous l'ai expliqué, "A l'Eau Les Loulous" propose une collection de sorties de bain pour enfants (10 modèles différents à l'heure où j'écris ces lignes). Les deux caractéristiques remarquables de cette gamme sont assurément :


- Le design : C'est la première chose que l'on remarque en découvrant ces produits, ils sont super attractifs. Les concepteurs sont eux aussi des parents et visiblement ils savent bien ce qui plait aux enfants ! Nos filles ont tout de suite adoré et on tout de suite adopté l'animal qui leur convenait le mieux. Tout y est : la tête sur la capuche (avec oreilles, trompe, truffe...), les petites pattes pour y glisser les mains et même la queue !






La gamme est plutôt bien fournie avec 10 modèles disponibles. Ils ont tous un petit nom et sont rudement sympathiques :



Amanda le Panda
Aldo le Dino
Norbert le Phacochère
Marie la Souris
Titouan le Morse
Zack le Macaque
Martin le Lapin
Capucine l’Eléphantine
Valentin le Poussin
Hermione l’Oursonne




Si vous voulez les voir en photos, allez donc faire un tour sur le site.

-La qualité : Les matériaux des capes "A l'Eau Les Loulous sont rigoureusement sélectionnés avec des critères draconiens. Les capes sont 100% coton (très doux) et ce dernier est bien épais (400g/m² pour les experts). Parfait pour éponger les enfants qui sortent du bain, donc. La finition est excellent, que ce soit au niveau des détails ou des coutures, il n'y a rien à redire, on peut être sûr que ça ne va pas gratter.  Et enfin, cerise sur le gâteau : tous les textiles sont testé et conformes à la norme Oeko-Tex standard 100.




Oeko-Tex standard 100 ?

Pour ceux ou celles qui ne seraient pas au courant, la plupart des textiles que l'on trouve sur le marché sont gavés de tas de produits toxiques, de substances allergènes et dangereuses. Que ce soit pour des raisons esthétiques (les couleurs ou les motifs) ou pratiques (facilité d'entretien), l'industrie du textile a constamment recours à des substances chimiques dangereuses pour la santé. L' OEKO-TEX® Standard 100 garanti que les contrôles conformes au label de substances nocives ont été effectués sur les textiles. Dans leur globalité, les exigences vont bien au-delà des lois nationales en vigueur.




Voilà, si vous êtes convaincus on peut retrouver A l'Eau Les Loulous Ici :

- Le site / Boutique internet
- La page Facebook
- Le compte twitter

Et enfin, le code promo  noel2015 vous fait bénéficier de 20% de remise.


mercredi 25 novembre 2015

Mon chapitre de Happy Ness

Je vous ai parlé en septembre de ma participation au super projet de livre participatif "Happy Ness" lancé par HP autour de leur offre Instant ink.








Pour ceux ou celles qui n'ont pas suivi, voilà le principe : 10 auteurs ont  participé à l'écriture et à l'illustration de ce livre sous la forme d'un cadavre exquis (chacun s'occupe de son chapitre). L'illustratrice Lilidoll (excellente) et l’auteur-scénariste Joris Chamblain (le type qui a fait la BD "Cerise", vous connaissez forcément) ont chapeauté la totalité du projet après avoir fait le premier chapitre qui, il faut bien l'avouer, a placé la barre très haut.




Regardez moi ça, c'est mon chapitre en WIP !


Voilà donc venir le jour de la publication du chapitre que j'ai réalisé, et ça me ferait rudement plaisir que vous alliez y jeter un coup d’œil pour deux raisons :

- Déjà, je suis plutôt satisfait de ce que j'ai fait, et je serais rudement content d'avoir votre avis. C'est la première fois que je tente ce genre d'exercice et ça n'a pas été si facile pour moi qui ai plutôt l'habitude de faire d'autres genres de trucs.

- Ensuite, le livre est à mon sens une vraie réussite. Tous les gens qui ont travaillé dessus sont des passionnés et le résultat est bluffant : idéal pour la lecture du soir, à mon avis il vous intéressera autant qu'à vos enfants. En plus, le découpage est parfait, un chapitre par soir, hop !

Purée qu'il est beau mon chapitre !


En plus, c'est gratuit. Donc ça serait bête de se priver.

Le prochain chapitre, le 10ème, sera le dernier. J'ai drôlement hâte de lire la fin !



En bonus, un petit fan art de Ness :


mardi 24 novembre 2015

Test et avis sur le Digigo de Vtech



Le digigo de Vtech fait beaucoup parler de lui en ce moment en se présentant comme étant un "smartphone pour enfants". Nous allons voir dans ce test que cette appellation n'est pas exacte : Le nouveau jouet de Vtech est en réalité une version ultra portable de sa tablette Storio 3S, avec un hardware et un software extrêmement proche de cette dernière. Pour les parents réticents au phénomène "smartphone", rassurez vous : Vtech nous propose ici un jouet de la même trempe que ses tablettes éducatives, le tout enrobé dans une iconographie qui rappelle le smartphone des parents pour assouvir l'envie qu'on les enfants de leur ressembler.


Coucou Rabat joie !

Dans la boite

Voilà ce que l'on trouve dans la boite (il y a aussi un adaptateur secteur mais j'ai oublié de le mettre sur la photo) :





Le nôtre est rose mais on le trouve aussi en bleu.

Quelques chiffres :

- Ecran tactile 4.3 pouces.
- Mémoire interne 4 Go, extensible jusqu'à 36 Go grâce au lecteur de carte micro SD (carte micro SD non incluse)
- processeur cadencé à 1.4Ghz
- 1 stylet avec cordon d'attache
- Batterie intégrée et transformateur AC pour charger le portable
- Câble USB
- Réglage du volume sonore, prise casque
- Appareil photo rotatif qui fait caméra.
- Horloge incluse avec fonction réveil






Comme je vous l'ai dit en introduction, le hardware de ce Digigo est très proche de celui de la Storio 3S de Vtech : au niveau navigation, réactivité, temps de chargements et fonctionnalités, c'est pratiquement la même chose. Les interfaces de navigation ont toutefois été remaniée pour une meilleure ergonomie avec les proportion de ce nouvel appareil :




A propos de l'écran et de l’encombrement du Digigo de Vtech


Les plus observateurs auront remarqué que l'écran du Digigo mesure 4,3 pouces, ce qui n'est finalement pas beaucoup plus petit que les écrans des modèles de tablettes de la gamme. En général, ces derniers sont de 5 pouces (sauf pour la Storio Max 7" dont l'écran fait, en toutes logique... 7 pouces :p). Pour les expert un peu maniaques, sachez qu'à vue d’œil, la résolution est identique à celle de l'écran de la Storio 3S. Les pixels sont plus petits, mais ils sont aussi plus rapprochés : la trame quadrillée entre les pixels est donc bien moins visible. Au final, si vous ne comprenez rien à tous ça, il faut juste noter que l'écran est plus fin que celui de la Storio 3S.




L'écran est donc presque de la même taille que celui des tablettes 5 pouces Vtech, mais l'encombrement de l'appareil est vraiment moindre. De plus, pas de piles, il n'y a qu'une batterie rechargeable bien simplement par le port micro USB. 



Quelques fonctions en vrac :


- 10 applications déjà incluses et 2 autres à télécharger gratuitement, au choix (comme toujours sur les produits Vtech)
-  50 trucages disponibles pour prendre ses amis en photo ou faire des selfies et y rajouter des tas de décors, déguisements, etc.
- Un album photo pour regarder ses meilleurs clichés, que l'on peut évidement transférer sur un ordinateur grâce au câble USB inclus.
- Un lecteur vidéo permet de regarder les vidéos, films ou dessins animés
- Un lecteur MP3 permet d'écouter ses musiques favorites
- L'horloge incluse permet d'activer des alarmes pour, par exemple, fêter les anniversaire ou autre événement spécial.
- Un gestionnaire de sonneries, permet de personnaliser ses sonneries en fonction des personnes pour toujours savoir qui envoie des messages

Notez que le lecteur MP3 associé à la possibilité d'ajouter une micro SD représente à lui seul un excellent argument d'achat de ce Digigo. Sans atteindre l'ergonomie et la praticité d'un Kidigo, ce dernier est toutefois très recommandable et fait son boulot tout à fait convenablement.



Les applications :

Niveau applications, le Digigo est bien fourni puisqu'il est complètement compatible avec la totalité des applications développées pour les précédents modèles de tablettes.

C'est la même chose.


Les applications pour le Digigo sont disponibles sur le "store" de Vtech : L'explorapark. Ca fonctionne exactement comme l'app store ou le google play, mais c'est dédié aux produits Vtech. Autant vous le dire tout de suite puisque la question revient souvent, ici RIEN n'est gratuit : Logique, toutes les applications répondent aux normes de qualité de Vtech et il n'y a aucun pub ou achat in-app. Pas de gratuité illusoire comme ce que l'on peut trouver sur nos smartphones donc, mais pas de mauvaises surprises non plus par la suite. On paie pour une application complète et saine : pour ma part, c'est le meilleur modèle économique.



Notez que le premier prix pour les applications est de 2€99 et qu'il y en a beaucoup à ce prix là sur le store (nous n'avons chez nous que des applications à ce prix là chez nous, pour celles qui sont plus poussées chez Vtech je préfère les avoir en cartouches.)
Enfin dernier point (et pas des moindres), les achats sont liés à un compte et pas à une machine. Si vous êtes habitué de Vtech, vous pouvez donc acheter une application UNE FOIS pour toute votre flotte de machines. Pratique pour les familles nombreuses. 


Interface de gestion des applications.

Si vous voulez voir des tests d'applications, je vous invite à aller voir mes tests des tablettes Vtech Storio 2, Storio 3S et Storio Max : Ce sont les mêmes applications.
Comme nous sommes des habitués aux produits Vtech, toutes nos applications se sont retrouvées sur le Digigo une fois celui ci branché sur le Kid Connect : Génial ! (si si, vraiment.)



Le Digigo et la photographie


Superbe modèle

Pour les fous furieux qui vont aller comparer le capteur de ce jouet avec ceux des derniers reflex hors de prix, voilà exactement ce qui sort de l'appareil :




Alors, alors, combien de mégapixel ?  A vrai dire on s'en fiche pas mal, c'est bien suffisant pour un jouet pour enfants et les 10000 photographies de plafond et de sol qu'ils prendront avec seront merveilleusement bien restitués. Le résultat est lisible et correct, et c'est bien tout ce qui compte.


Kid Connect




Le digigo n'a pas de carte sim donc pas de connexion 3g ou 4G, mais le module Wifi permet à votre enfant de se servir de la box de votre fournisseur d'accès afin de créer l'illusion d'un véritable smartphone via l'application "Kid connect".
Kid Connect vous propose de rester connecté au Digigo de votre enfant depuis votre smartphone Android ou Ios. Pour celà, c'est simple, de votre côté vous téléchargez et installez l'application Kid connect gratuite sur votre smartphone (Version ANDROID et version IOS pour les Iphones)

Exemple sur la storio max (c'est strictement identique sur le Digigo) :


Vous pouvez communiquer de smartphone à Digigo via l'application. Et pas besoin de savoir lire ou écrire, des émoticons très parlants sont disponibles.

Si votre enfant lance l'application Kid Connect, l'application le préviendra de l'arrivée de nouveau message avec la photo de profil de l'expéditeur. Il lui suffit alors de cliquer sur le message pour le "lire".

Très sympathique dans le cas ou un des deux parents est encore au boulot quand l'enfant est à la maison : On est toujours ravi de recevoir un petit message de son fils ou sa fille !


Conclusion sur le Digigo de Vtech

Annoncé comme un smartphone pour enfants, ce Digigo est en fait une version ultra portable de la Storio 3S. Les parents anti-ondes ou ayant peur de l'addiction mobile peuvent donc se rassurer : la démarche de Vtech est loin de vouloir mettre un smartphone dans les mains de nos enfants. Ce produit vient en fait s'ajouter à la gamme de tablettes de la marque en jouant la carte de l'ultra portabilité. En effet, on la glisse facilement dans un sac, elle se recharge avec le même chargeur micro USB que celui de papa et maman (pour peu qu'ils ne soient pas adeptes d' Apple et de ses fiches propriétaires :p).
Si vous possédez déjà une tablette Vtech, ce Digigo viendra prendre le relais lors de vos déplacements en embarquant la totalité de vos applications déjà achetées ; plus besoin de se trimbaler une encombrante Storio max 7" pour aller patienter chez le médecin ou au restaurant. Pour les autres, c'est un bon moyen de rentrer dans l'univers Vtech avec un produit facile à aborder, pas trop cher, et qui vous permettra en plus de pouvoir garder votre smartphone hors de prix pour vous seul !


Au niveau des prix, les moins chers que j'ai pu trouver se trouvent :

- ICI en rose
- ICI en bleu
- ICI pour la coque de protection rose.
- ICI pour la coque de protection bleue.


Différence entre le Digigo et mon Galaxy note 2

Produit offert par la marque pour test

lundi 23 novembre 2015

Illustration jumeaux et plus

Aujourd'hui, pas de BD mais un petit dessin que j'avais fait pour l'association jumeaux et plus en 2013 :


Et j'ai aussi fait ces quelques illustrations, toujours sur le thème des multiples  :


lundi 2 novembre 2015

La famille Cube en séjour à Londres



Nos filles sont enfin « grandes » : 5 ans pour les jumelles et 7 ans pour la grande. Nous avons donc décidé de leur faire faire leur premier voyage à l’étranger. Pour une première fois, nous ne sommes pas allés trop loin : nous avons passé quelques jours à Londres. Les filles ont eu quelques cours d’Anglais à l’école, nous leur avons parlé de la ville et de l’Angleterre en général avec quelques livres. Elles profiteront ainsi au mieux du voyage et se feront, je l’espère, de superbes souvenirs de ce voyage « dépaysant ». Je ne vais pas vous faire ici un billet plein de bons conseils, je ne suis pas un expert de Londres. Je vais me contenter de vous raconter notre séjour. J’ai moi-même pas mal utilisé les conseils de Paf le Paf qui connait bien la ville et de Marie Perarnau (les mamans testent)  qui y est allée cet été en famille (4 enfants) : J’ai même eu la chance de récupérer son  guide de Londres(celui ci) goinfré de petits post-it pour aller à l’essentiel : La classe !


Le logement




Difficile quand on est une famille de 5 de se trouver un logement avec un bon rapport qualité / prix qui soit central. Les logements à Londres sont réellement hors de prix et le budget des vacances sera grandement monopolisé par l’hébergement. Les hôtels sont souvent calibrés pour 4 personnes et ici on ne vous proposera pas de solution d’appoint pour votre petit 5eme : Vous devrez prendre 2 chambres. Pour éviter ce coup de massue, nous sommes passés par Airbnb, et nous avons trouvé un appartement dans le soin de  Battersea Park (celui là ) : Un peu excentré, je vous avoue que j’étais un peu anxieux à l’idée de loger dans un endroit sans station de métro. Finalement le séjour s’est super bien passé, le système de bus et de train (l’équivalent de nos RER à Paris) étant vraiment très très bien fait. Nous avons plus pris le bus que le métro pendant notre séjour. De plus les transports Londres sont gratuits pour les enfants : Équipés de nos Oyster Cards, nous avons donc voyagé sans trop nous poser de questions : avec ce pass le tarif journalier ne peut pas excéder £6.40


Prévoyez deux goûters à cause du décalage horaire



1er Jour


Nous sommes arrivés en fin d’après midi et après avoir déposé nos bagages, nous nous sommes rendus à Piccadilly Circus histoire de commencer à montrer aux filles l’ambiance de la ville.



Lors de la petite promenade dans le quartier, nous sommes allés faire un tour à Hamleys, le plus grand magasin de jouets de Londres (sur 7 étages).

Hamleys

Impressionnant et amusant, les prix y sont toutefois extrêmement élevés, donc inutile de trop faire de shopping, surtout pour les jouets standards que l’on trouve aussi en France (Pour 2/3 voir la moitié du prix) : Allez y surtout pour la visite, les enfants adoreront. Il y a énormément de restaurants dans le coin, nous avons donc dîné sur place avant de nous rendre en bus dans notre appartement de Battersea.

2ème Jour


Anecdote rudement intéressante :  les filles se sont réveillées super tard. Le voyage en Eurostar et la soirée à Piccadilly Circus semble les avoir épuisées.  Nous voulions assister à la relève de la garde à 11H, donc nous y sommes allés directement après leur petit déjeuner tardif.



A peine arrivés à Buckingham Palace, nous avons constaté que le quartier était rempli de monde. Moi qui pensais que la relève de la garde n’intéressait personne…  Après avoir questionné un très aimable policier (ils sont tous super friendly à Londres, c’est fou !) il s’est avéré qu’il n’y avait pas de relève de la garde ce jour là mais une cérémonie pour la  visite du président Chinois. Nous avons donc vus des tas de gardes, tous les costumes de la garde montée et même la Reine qui est sortie du château pour aller réceptionner son invité.

Beaucoup de gardes


 Nous avons donc passé un peu plus de temps que prévu (bloqués) devant Bukkingam palace mais j’espère que nos filles se souviendrons de tout ça.

Après avoir déjeuné (des sandwiches) nous nous sommes rendus à Hyde park : écureuils de partout et Diana memorial playground au programme. On m’avait beaucoup parlé de cette aire de jeux qui semblait être un incontournable de la ville, et effectivement la visite vaut le détour.



 Notez toutefois qu’elle se situe à l’extrême nord ouest du parc ce qui fait que si comme nous vous débarquez à l’extrême sud est vous devrez marcher dans la totalité du parc pour vous y rendre : superbe visite, mais vos enfants devrons être des bons marcheurs.
Après avoir pris un goûter au playground, nous avons pris un bus pour nous rendre au Natural History Museum (la visite que j’attendais le plus).




C’est cette année la  dernière chance que vous aurez de voir le Diplodocus du hall principal qui sera bientôt remplacé par un très prometteur Stégosaure.



Le musée est dans l’ensemble excellent, très différent de celui de Paris. Le nôtre, bien que très riche en pièces exposées, est plutôt poussiéreux et propose une ambiance  vieillotte. Celui de Londres est  moderne : Les aménagements sont bien plus accueillants et il y a même au sous sol un espace pour les enfants qui leur permet de manipuler de vrais spécimens et de les observer au microscope, de les peser, de les mesurer, de noter leurs observations.. Ce véritable atelier pour les petits est une excellente idée, les filles auraient sans problèmes pu passer la journée là dedans.


3ème Jour


Après la superbe journée de la veille, nous avons enfin eu droit à un vrai temps Anglais : dès le matin, il pleuvait, nous étions bien contents d’avoir profité de Hyde park sous un superbe soleil.
Direction donc dès le matin vers le British Museum afin de voir la fameuse pierre de rosette et la collection gigantesque de sarcophages et momies de Égypte Ancienne.



La visite s’est plutôt bien passée, les filles était intéressées par tout ce que nous avons vu. Le musée est immense, inutile d’espérer en voir la totalité avec des enfants, il faudra donc sélectionner une partie pour pouvoir en profiter pleinement.
Pour déjeuner, nous avons encore opté pour des sandwiches que nous avons pris dans la chaîne  « prêt à manger ». Très pratique, prix corrects et bonne qualité. Je recommande.
L’après midi, nous nous sommes rendus à Covent Garden, afin de voir les fameuses boutiques de la place et les pestacles de rue.

Le pestacle


Les filles ont adoré, et même si le Games Workshop n’y est plus (Scandale !),  les autres boutiques méritent tout de même le détour (notamment la  Boutique de thé avec dégustation à gogo qui a beaucoup amusé les filles.)
Après Covent Garden, nous avons décidé d’aller voir Big ben, Westminster Abbey et autre house of parliament. Très chouette balade qui permet de voir tous ces bâtiments impressionnants  emblématiques de la ville.



Nous avons décidé de ne pas les visiter, les entrées étant très chères et nos filles n’étant pas forcément emballées par en voir plus que l’extérieur.
Nous avons du coup profité du temps qui nous restait pour nous rendre à Camden. Les filles ont adoré, elles ont d’ailleurs décrété que c’était « la fête ». Nous leur avons acheté des jolis doudous en crochet et elles ont dansé dans une boutique de tshirts lumineux : finalement elles ont raison, Camden, c’est vraiment la teuf.


Le soir, retour à Piccadilly Circus pour aller dîner  à China Town (en fête à cause de la visite du président chinois).



 Il y a une une panne de courant dans le quartier pendant notre repas : ambiance assurée ! Nous en avons profité pour prendre un bubble tea sur le chemin du retour dans une des nombreuses boutiques du quartier qui en proposent : ce sont des grands verres de thé aromatisé avec en plus des boules de tapioca à l’intérieur. On en trouve aussi à Paris dans le quartier d’Opéra, c’est super bon !


Les filles ont été épuisées par leur séjour, elles ont vraiment vu beaucoup de choses en très peu de temps. Le soir elles s’écroulaient de sommeil (sauf Églantine, mais les miracles n’existent pas) et elles dormaient tard le matin. Quoi qu’il en soit, ça leur a énormément plu !