mercredi 29 janvier 2014

Nouvelle bannière

Nous y sommes, la V3 de la bannière comme on dit dans le milieu. Au fur et à mesure que les filles grandissent, je l'adapte. La V2 date de Juin 2011, ça fait un petit moment déjà.

Pour mémoire, revoilà les différentes versions :

V1 en haut, pour l'ouverture du blog en novembre 2010. V2 en bas, juin 2011.


Le temps passe, voilà la nouvelle illustration :


Du coup, après toutes ces années il est temps de passer aux remerciements parce qu'il y a des gens sans qui je n'aurais probablement jamais fait tout ça.
Le plus grand merci ira à Juliette Merris de l'excellent blog jeveux1bébé qui m'a poussé à ouvrir ce blog. Sans elle, Papacube n'existerait pas.
Merci à tous mes ami(e)s de blogs que je lis et avec qui j'échange depuis toutes ces années (voir ma blogroll pour le détail :p)
Et enfin, merci à vous tous, lecteurs, lectrices, de venir ici pour regarder mes dessins, de lire mes articles parfois un peu chiants, et de commenter ici et sur la page Facebook. 
On se marre bien quand même, non ?



lundi 20 janvier 2014

Working mum





Si le sujet vous intéresse (ce dont je ne doute pas si vous êtes arrivé jusque là) :







dimanche 19 janvier 2014

Bits + Pieces

J'en avais déjà fait un précédement, et comme je trouve cette idée de Miss James (que j'ai découvert chez Marjolie maman) plutôt sympa, voilà un nouveau Bits + Pieces du week end. Comme la dernière fois, pas de message à faire passer, juste des photos en toute simplicité. Neutre, quoi.


Croquis

Nouveaux livres

Icade

Figurines Infinity

Préparation de la galette

vendredi 17 janvier 2014

Le Quetzalcoatlus

quetzalcoatlus

quetzalcoatlus


Je suis tombé sur des infos sur ce dinosaure dernièrement : le Quetzalcoatlus. Bien flippant et bien fascinant, je me suis dit que je devais en parler ici (en fait j'avais juste envie d'en dessiner un).

C'est le plus gros être vivant volant que la terre ai jamais porté :  "14 mètres d'envergure, 8 mètres de long, 6 mètres de haut à quatre pattes pour un poids de 100 kilogrammes".

Ils étaient là au crétacé, on ne risque pas d'en croiser. Brrrrrr.

mercredi 8 janvier 2014

Dessiner sur smartphone (plus précisément sur Samsung Galaxy note 2)

Ceux et celles qui me suivent sur les réseaux sociaux Facebook et Twitter sont déjà au courant, les dessins de ce blog sont faits sur des plateformes mobiles. (Si vous ne me suivez pas encore, vous devriez vous inscrire il y a sur ses comptes plein d'inédits et on y rigole bien).

Voilà pour l'auto-promotion.
Revenons au sujet.  Pourquoi dessiner sur des plateformes mobiles ? Tout simplement parce que le seul moment de la journée que je peux consacrer à cette activité est celui que je passe dans les transports.
Jusqu'à présent, je dessinais sur mon Ipad 2 avec le logiciel Sketchbook pro. Je parle en détails dans ce billet. C'est sympa, mais les restrictions liées à la marque Apple et l'absence de stylet dédié (usage obligatoire de stylet capacitif) m'ont finalement fait lâcher l'affaire au profil de la gamme Galaxy NOTE de Samsung. 
En plus, un Ipad, l'air de rien, c'est encombrant. Les jours où les transports sont blindés (très souvent, donc), impossible de le sortir : Il faut être assis.

Quel Smartphone pour dessiner ?


J'ai donc opté pour un Galaxy note 2, qui est un gros smartphone avec un stylet tout fin.
Avantages : Un stylet qui assure VRAIMENT, une taille super pratique qui me permet de dessiner dans les transports en étant debout et un OS super pratique (contrairement à ce que propose Apple, vous aurez compris). 

Voilà c'est merveilleux.

Le stylet Samsung Galaxy Note 2 pour dessiner


Extrêmement fin, le pointeur du stylet apparaît sur l'écran avant même que la mine ne l'ai touché ! Samsung a su bien s'entourer : c'est Wacom qui s'occupe de la technologie concernant le stylet sur la gamme Galaxy Note.

La classe

Pas à pas d'un dessin sur Sketchbook Pro sur Galaxy Note 2


Pour vous montrer un peu comment ça fonctionne, j'ai fait un dessin de Elsa de la Reine des Neiges : Autant prendre un sujet qui me motive. Comme d'habitude, je fais un croquis au crayon que je prends en photo. Notez qu'avec ce nouveau smartphone je dessine aussi très souvent directement dessus, sans passer par la phase papier. Mais là, pour cet exemple, je suis parti d'un croquis fait de façon traditionnelle. Ensuite, dans l’application Sketchbook pro, je met ce dessin sur un calque.  

Voillà, ça donne ça.

Là je rajoute simplement un calque par dessus pour faire l'encrage. A partir du moment où le croquis est correct, on peut travailler tranquillement en zoomant à fond, pas besoin d'avoir une vision globale du dessin. Dans le cas contraire, il faut assez souvent dézoomer pour voir ce que ça donne pour rezoomer ensuite, taille de l'écran oblige.

ça avance...
Sur le même principe, je rajoute un calque pour les ombres, les lumières, les détails, les dernières retouches et enfin le fond. J'ai fait un petit gif pour vous montrer ça. En gros, chaque image de l'animation représente un calque :



Après on peut sauvegarder en format jpeg ou PSD avec tous les calques, et se l'envoyer par mail ou même le récupérer en branchant le mobile sur un ordinateur en USB : il est reconnu comme un simple disque dur externe. Merveilleux.
Je rajoute la signature (et les textes, dans le cas des BDs que fais habituellement) sur l'ordinateur, et voilà c'est terminé.


Le Samsung Galaxy Note 2 et son stylet : Outil ultime pour les illustrateurs nomades ?

Clairement, oui : je suis vraiment super satisfait de cet achat, certes pas donné mais qui m'a changé la vie. Je peux dessiner tout le temps, dans les transports, dans mon lit, devant la TV... C'est merveilleux.
J'attends maintenant avec impatience la future Galaxy Note 12.2, une tablette de 12 pouces qui utilisera la même techno. A mon avis il va y avoir moyen de faire des trucs vraiment sympas avec !

Voilà les soldes


Pour une fois qu'on se lève avant les filles un mercredi, il fallait le signaler.

mardi 7 janvier 2014

La lampe qui fait plein de couleurs


Dernièrement j'ai reçu un mail qui m'a proposé de participer à une opération avec Philips, pour la sortie de leur gamme  LivingColors Micro Disney. Comme j'aime bien les cadeaux (et que j'adore Disney), j'ai dit OK. Mais là, en plus, le concept était plutôt rigolo. Je vous explique... J'ai reçu ça :

Le bol ! 
En plus des super lampes Disney / Philips qui m'ont permis de briller auprès de toute ma famille, ils m'ont envoyé un polaroid pour que Violette fasse des mises en scène avec ces produits et les prenne en photo. Nous avons joué le jeu, je ne l'ai pas aidé et elle a tout fait toute seule. Il va même y avoir une expo avec les photos de tous les enfants. Sympa je trouve.




J'ai donc reçu une  LivingColors Micro "Princesses disney" mais aussi un petit photophore électrique  Minnie qui simule la lumière d'une bougie (très bien foutu d'ailleurs, avec les ondulations de lumière et tout).

Le photophore
La  LivingColors Micro "Princesses disney" 
La Living color, c'est génial : C'est une lampe à LED qui éclaire de la couleur que l'on veut (genre rose, par exemple) grâce à une espèce de jauge tactile arc en ciel sur laquelle on sélectionne la teinte. Vraiment cool.

Et voilà ce que Violette en a fait :

Là c'est un peu flippant, mais en vrai c'était bien.

Comme les gens de chez Philips sont vraiment super cools (cette opé est vraiment chouette, je trouve), il m'ont proposé de vous en donner une, de LivingColor. Une version Arielle en plus (je suis jaloux). Celle là :

Je kiffe.
Comme je suis un peu un rabat joie, je vais vous proposer de participer un peu pour savoir qui va la récupérer.  Voilà donc une BD sans textes qui met en scène la lampe LivingColor, à vous donc de me proposer les dialogues. Oui oui, c'est vous qui bossez. Comme d'habitude, la proposition la plus drôle, celle que je serais fier de publier ici repartira avec la lampe. Mettez votre proposition de textes en commentaires de ce billet,  N'oubliez pas de préciser votre adresse mail avec votre participation. Vous pouvez aussi m'aimer sur Facebook, ça me fera super plaisir. Vous avez jusqu'au 15 inclus pour la BD.

Si vous voulez mettre toutes les chances de votre côté, il y en a aussi à gagner chez Maman anonyme. Youpi !




EDIT du 22/01/2014 :

Notre gagnante est donc Mag, qui nous a proposé une blague qui m'a bien fait rigoler et qui fonctionne plutôt bien en BD (texte pas trop long, contexte respecté et chute plutôt marrante). Voilà le résultat :


Merci à tous les participant(e)s et encore une fois : Bravo à Mag !

Produit offert par la marque pour test

lundi 6 janvier 2014

La ruse

Attention cette blague n'est pas de moi mais parfois je lis des trucs tellement drôles que j'ai envie de les dessiner. Voilà donc une anecdote de Sabine de l'excellent blog Sabine & associés qui est aussi très très marrante sur Facebook (aimez la).


dimanche 5 janvier 2014

Tous les soirs...


Test et avis: La scie multifonctions sans fil PST 10,8 LI de Bosch


Dans la grande tradition des tests d'outils Bosch sur le blog, après la peinture, le ponçage, la mesure, le collage (je l'adore celui là), et le perçage, nous allons aujourd'hui parler de découpe avec le test de la scie multifonctions sans fil PST 10,8 LI : Youhou !

La mallette verte, classique chez la marque. 

Fichtre !






Quelques chiffres et autres spécificités

Voilà tout ce qu'il y a dans la mallette.

Avant toute chose, je vais vous énumérer vite fait les quelques chiffres concernant cette scie.

- Tension / Capacité  : 10,8 V / 1,5 Ah
- Nombre de courses à vide :  0 – 2 200 courses/min
- Plaque de base  : Acier
- Capacité de coupe dans bois / PVC : 30 / 10 mm
- Capacité de coupe dans métal / plaque de plâtre : 2 / 24 mm
- Variateur électronique Bosch 
- Système SDS Bosch 
- Système Low Vibration Bosch 
- Poids avec batterie : 1,1 kg

Lames disponibles


MATÉRIEL / PRISE EN MAIN DE LA scie multifonctions sans fil PST 10,8 LI de Bosch
C'est beau comme un camion.
Comme tous les outils sans fil de Bosch, la prise en main de cette scie est excellente. Elle pèse 1,1 kg ce qui permet de sentir qu'on a quand même un vrai outil dans les mains sans qu'il ne soit lourd. Comme pour la visseuse / perceuse, de ce côté là, c'est parfait.
L'ergonomie de l'outil est classique, avec une gâchette analogique pour actionner la scie plus ou moins rapidement suivant la pression qu'on exerce dessus.
Elle est fournie avec une lame, un chargeur et une batterie "Power for all" (excellent concept) :


LA BATTERIE LI-ION "POWER FOR ALL" DE 10,8V 

Impossible de faire plus simple.


Tout comme ma perceuse / visseuse, la batterie fournie avec cette scie utilise la technologie Li-Ion "power for all". En gros ce type de batterie permet :
- De ne pas avoir de mémoire, on peut la charger n'importe quand.
- Elle se décharge très lentement quand on ne l'utilise pas.
- Elle permet d'accumuler plus d' énergie que les autres types de batteries (d'ou le poids et la taille réduite).


Ça charge...
Et surtout,  les batteries des outils Bosch sont standards pour tout la gamme (c'est le fameux concept "Power for all") ce qui fait que si vous êtes adepte de la marque vous ne devriez normalement jamais tomber en rade : Youpi. Plus vous achetez d'outils de la gamme, plus vous accumulez des batteries interchangeables puisqu'il y en a une de fournie à chaque fois. C'est merveilleux.

Un voyant indique la charge de la batterie.


LES FONCTIONNALITÉS DE LA scie multifonctions sans fil PST 10,8 LI de Bosch

Le système de changement de lames est particulièrement bien vu. Impossible de faire plus simple : il suffit d’appuyer sur la petite languette rouge prévu à cet effet et la lame se détache. Pour la remettre, on la glisse dans l'emplacement dédié jusqu'au "clic". Et voilà, elle ne bougera plus.




Comme indiqué, on exerce une pression dans le sens de la flèche.

Et paf la lame se détache !

Voilà la lame.

Vous voyez, la lame vient se loger là dedans.

On met la lame et... CLIP ! voilà c'est fait.




La scie multifonctions sans fil PST 10,8 LI de Bosch propose aussi un système d'éclairage qui permettra non pas de scier dans le noir mais d'avoir une meilleure visibilité en cas d'ombre portée sur le plan de travail.


Très utile, l'éclairage permet d'avoir une meilleure précision.

Au niveau de la sécurité, en plus d'avoir une batterie très facile à retirer (je l'enlève à chaque fois que je ne m'en sers plus, on ne sait jamais), la scie possède un système de gâchettes à enfoncer en simultané pour mettre en marche l’appareil. Il est ainsi difficile, voir impossible de l'actionner par erreur.


Le bouton rouge au dessus de la gâchette est la sécurité. 

Voilà, maintenant ça peut démarrer.



La fonction scie sabre consiste à orienter la lame de la bonne façon : d'un côté on est en mode scie sauteuse, de l'autre en mode scie sabre. Et voilà on peut aller dans le jardin couper des branches !




Conclusion : On en pense quoi de cette scie multifonctions sans fil PST 10,8 de Bosch ?

Au niveau scies, je n'étais pas super bien équipé : j'avais uniquement une scie égoïne et une scie à métaux : J'étais souvent amené à emprunter une scie sauteuse pour certains travaux. Cette scie multifonctions tombe à pic, j'ai maintenant tout ce qu'il me faut puisqu'elle fait office de scie sauteuse et de scie sabre. En plus elle est compatible avec une large gamme de lames, ce qui fait qu'elle s'adapte à un bon nombre de matériaux
J’apprécie énormément le côté nomade, ne pas avoir à se soucier des prises de courant et des fils quand on fait des travaux est vraiment très très appréciable. De plus, si vous optez pour la gamme "Power for all" l'idée des batteries interchangeables est vraiment excellente. On la trouve sur le net aux alentours de 130€, je trouve que le rapport qualité prix est vraiment correct pour un outil de ce type.

Produit offert par la marque pour test