vendredi 27 septembre 2013

Des héroines bien balaises pour des petites filles pas neuneu.

Depuis que j'ai des filles, je découvre ce que le marketing leur propose comme modèles, comme héros (souvent des héroïnes, c'est ce qui nous nous intéresse ici), comme personnages pour s'identifier.

Souvent, on a droit à des princesses, ou à des filles "fashion".

Je pense que les temps changent mais que les services marketings ont toujours un peu de mal à se mettre à jour avec la demande. Ils sont souvent dans leur bulle et nous servent l'inverse de ce que l'on attend, pour peu que EUX pensent que c'est ce qu'il faut faire. Mais comme on a que ça, on consomme. Et comme on consomme, ils pensent que l'on est demandeur. Et voilà comment, par exemple, on se retrouve avec des tas de films pour enfants avec des lunettes 3D au cinéma alors que tout le monde est unanime pour dire que c'est une hérésie. Qui n'a jamais râlé devant la surprise de voir que la séance ou l'on comptait amener les enfants est diffusée en 3D ?

En ce moment, tout le monde ne parle que de ça, des héros très genrés. Balaises pour les garçons, un peu braves pour les filles. Ça saoule tout le monde, les parents en ont marre, les petites filles veulent aussi du spiderman et les garçons voudraient bien s’identifier aussi à un héro avec une écharpe de portage et un bébé dedans.

Mais le marketing a du mal, et toujours un train de retard.

En ce moment, donc, c'est les princesses et les fashion girls.

Quand j'étais jeune, j'ai admiré plein d’héroïnes (j'ai été très marqué par la culture manga) et à l'époque, c'était pas des princesses & co. Bubble gum crisis, Silent mobius, tous les mangas de Masamune Shirow, la liste est longue et les exemples nombreux.

Je vais donc vous présenter une petite liste des héroïnes que j'aime bien, et vers lesquelles je vais essayer de pousser un peu mes filles.

Devinez donc en quoi elles sont déguisées.


Nausicaä, Princesse de la Vallée du Vent.


Voilà je vous fait des grands discours et je commence ma liste par une princesse. Mais Nausicaä n'a de princesse que le titre et la fonction, et pas du tout l'image classique à la Disney à laquelle on pense souvent. Nausicaä est la fille unique du roi de la vallée du vent, et si elle est évidement destinée à gouverner son royaume, elle a déjà commencé à le faire (son père est vieux et malade au début du Film / de la BD). Nausicaä, dans la vallée du vent, tout le monde l'aime : Elle est gentille , forte, elle sait faire plein de choses et elle est très douée. Elle est écolo, elle sait piloter des avions (un peu comme Virginie Guyot), elle manie les armes blanches et les armes à feu, et elle n'a pas peur des insectes, même quand ils font plusieurs mètres de haut. Enfin elle a de sacrées notions de botanique.

En plus il y a dans l'histoire une autre nana qui assure, Kushana. Qui a une bien belle armure.


Bref, Nausicaä, c'est vraiment trop chouette.


Mallory Grace



Mallory Grace est un des personnages principaux de la série de livre "Les chroniques de Spiderwick." et du (très bon) film qui en est tiré. Pour ceux ou celles qui ne connaîtraient pas les excellent livres de Spiderwick, sachez que ces derniers sont, en plus de proposer une histoire fantastique susceptible de plaire aux adultes comme aux enfants, superbement illustrés tout au long des 5 volumes de la série principale.

Les Grace sont une Fratrie constituée de deux frères jumeaux, Simon et Jared et de leur grande soeur Mallory. Du coup pour l'identification chez les petites Cube, c'est parfait.




Mallory fait de l'escrime, elle est même super douée et c'est donc elle qui prend soin de ses deux petits frères quand ceux ci sont maltraités par des créatures fantastiques comme, par exemple, des gobelins ou un terrible Ogre.
Elle n'a pas (trop) peur, elle sait se battre et sait prendre des décisions.

Mallory, elle assure.

Nadia

Alors oui, j'ai déjà parlé de Nadia dans un précédent billet, Nadia du formidable dessin animé "Nadia le secret de l'eau bleue". Mais je la replace ici pour plusieurs raisons.
D'un part c'est vraiment une héroine importante dans la culture manga, au même titre que Nausicaä par exemple.
D' autre part il y a dans ce dessin animé d'autres héroïnes tout aussi cools dont je vais vous parler un peu après.

Nadia est une fille avec un très fort caractère. Elle ne se laisse pas faire et elle ne compte sur personne pour arriver à ses fins. Il suffit de voir le premier épisode de la série pour s'en rendre compte.

Superbe illustration.
Bon, elle s’énerve souvent, elle veut toujours avoir raison. Parfois elle est un peu pénible, mais c'est ce qui fait son intérêt.

Ensuite dans la même série nous avons Electra, la  boss du Nautilus. Le Nautilus appartient à Nemo, mais c'est elle qui le fait tourner : Elle dirige tout le monde, elle sait de quoi elle parle.
Elle est formidable.

Electra, c'est la blonde à gauche.
Et enfin, nous avons Grandis. C'est la boss des méchants, mais sans trop vous spoiler en fait ils sont pas si méchant du tout. Bref, elle est balaise, et elle a deux types complètement dévoués à sa botte.


Nadia est donc, en plus d'être une série absolument extraordinaire, une histoire avec des chouettes références féminines qui assurent.


Lady Sia


Probablement la moins connue de cette sélection, Lady Sia est ENCORE une princesse. Mais à l'image de Nausicaä, cette dernière ne porte pas de robes mais plutôt une chouette armure.
J'avais envie de coller ici une héroïne de jeux vidéos et celle de ce jeu sur GameBoy Advance a tout à fait sa place dans cet article.



 Lady Sia est donc une princesse sait agir toute seule, et quand son royaume est envahi par les Tsoas (des espèces d'hommes bêtes), elle prend les choses en main et part les combattre.
Tout au long du jeu, elle délivrera les gens de son royaume qui ont étés faits prisonnier et combattra des monstres terribles jusqu'au dénouement final.


J'aime beaucoup ce jeu, certes old school mais qui plaira sans doutes à mes filles quand elles auront l'âge d'y jouer. Je garde précieusement la cartouche pour la ressortir au bon moment.


Bon évidement il y en aurait plein plein plein d'autres que j'aurais envie de citer, mais j'y passerais la nuit. Je vais donc m'arrêter ici, on va dire que ce sont mes préférées.

Avec aussi les héroïnes de Silent Mobius
Et aussi celles de Bubble Gum Crisis
etc etc.

jeudi 26 septembre 2013

Sports de filles et sports de mecs.

J'ai lu l'autre jour sur le (très chouette) blog Toutalego que le foot est, d'après Picsou Magazine, un sport de mecs (et aussi que s'occuper des bébés est une activité réservée aux filles).

Du coup, comme mon Églantine aime bien jouer au foot, je me suis fait drôlement de soucis, et j'ai décidé de me lancer dans des recherches sur l'internet mondial.



Tout d'abord j'ai tapé "football" dans Google images, histoire de voir si il y a des filles ou des mecs en photos (parce que quand même, il faudrait pas se tromper)
Voilà ce que j'ai trouvé en première page :


On voit donc des images de notre football à nous ("Soccer" aux US) et de football Américain ("Football" aux US.) Afin d'y voir un peut plus clair, je me suis dit que j'allais taper "Soccer" dans google :
Mon dieu des filles qui jouent au foot. Alors là je suis perdu.


Il semblerait donc que pour nous autres, le foot est un sport de mecs, et pour les US c'est un sport de filles.

Maintenant il me reste donc à éclaircir le cas du Foot US.



mercredi 25 septembre 2013

La famille Cube en Thalasso





Grâce à mon formidable statut de papa blogueur, on nous a récemment proposé de partir un WE en thalasso avec Thalasseo. On avait le choix entre partir en amoureux ou partir avec les 3 gamines. Bien que l'idée d'un WE à 2 paraissait très alléchante, nous avons préféré partir en famille. Comme j'allais venir vous faire un compte rendu de ce WE ici, autant avoir des trucs à raconter (drôles si possible). Nous voilà donc partis en Normandie, au Thalazur de Cabourg avec nos trois filles...


Le truc marrant en Thalasso, c'est que tout le monde se balade en peignoir et en chaussons.

Les chambres sont libres à partir de 16H, les enfants sont autorisés dans les installations aquatiques de 11H à14h et de 17h à 20h. Nous sommes arrivés à 13h au centre, nous avons  donc décidé d'aller déjeuner en ville, à Cabourg.

A Cabourg, ils ont beaucoup de goût pour les rambardes en fer forgé.

Mamancube, oubliant facilement qu'elle est une multi avec 3 filles hystériques qui parlent très fort derrière elle, nous avait choisi un petit restaurant cosy histoire de bien nous taper l'affiche. J'ai vite recadré en préférant un grand restau à touristes avec menus enfants et grandes tables. (Et FRITES).

Après ce déjeuner en ville, nous arrivons à l'hôtel Thalazur vers 16h. Le personnel est super poli et accueillant, c'est fou. L’hôtel est très récent, neuf en fait et superbement situé près de la plage. On a d'ailleurs une vue imprenable sur la mer au travers des nombreuses baies vitrées de l'établissement.



On s'installe, on va faire un tour pour gouter à plage et voilà enfin les 17h qui nous autorisent à amener nos trois furies à la piscine. L'établissement propose deux piscines d'eau de mer chauffées : une à l'extérieur et une à l' intérieur. Vu qu'il y avait beaucoup de vent et qu'il faisait super froid on a préféré rester dans la piscine intérieure. Et quelle piscine !

La piscine d'eau de mer à 32 degrés est compartimentée en plusieurs petites zones dédiées  à diverses activités. Les filles (qui ne savent pas nager) avaient pied dans 4 de ces zones : les marches pour entrer dans la piscine (gros succès), la rivière à contre courant (qu'elles prenaient évidement dans le sens du courant), le bain à remous (très sympa) et enfin les transats massants.

J'ai pris cette photo sur internet, mais c’est très fidèle.

Les filles ont ADORÉ cette piscine. C'est bien simple, elles en ont profité à maximum puisqu'elles y sont resté de 17h à 20h sans broncher.



Toilettes et distributeur d'eau fraîche à proximité, nous voilà parés pour tous les "PIPI ! " , "CACA!" et autres "ASOIF !". Il y avait meme une tisanerie pour les grands. Il y a des ceintures et bracelets flottants à disposition, des transats tout autour de la piscine. C'était parfait et très family-friendly, rapport aux horaires spécial enfants.

Nous avions 2 soins inclus dans la formule. Comme je suis un mari formidable, j'ai proposé à Mamancube de les faire pendant que nous étions à la piscine avec les filles. Les soins sont sur rendez-vous, et l'agenda est plutôt rempli. Il faut les booker dès l'arrivée et pour les massages il faut même les prévoir 2 semaines à l'avance par téléphone.

LES SOINS


Je vais essayer ici de vous retranscrire l'expérience vécue par Mamancube telle qu'elle me la raconte.
Elle a  opté pour un enveloppement d'algues et une hydrothérapie.

Enveloppement d'algues.





Hydrothérapie






Après avoir bien épuisé nos filles à la piscine, il a fallu les nourrir. En bons parents de famille nombreuse nous avons évité le restaurant de Thalazur (qui a l'air formidable mais un peu chic et cher) pour aller au Mac do du coin. C'était bien la première fois que je vois un Mac do presque vide un samedi soir. Du coup c'était chouette et pas stressant.

Pour la nuit, nous avons mis nos filles dans la même pièce : la grande dans le canapé lit et les jumelles dans des lits parapluie. Nous avions la chambre avec un lit hyper moelleux dans lequel nous aurions super bien dormi si les jumelles ne s'étaient pas donné le mot pour nous réveiller à tour de rôle toutes les 20minutes. Églantine s'est finalement levée à 7h, une vraie performance pour elle qui se lève plutôt vers 6h habituellement. Violette et Rose se sont levées bien plus tard, Violette ayant même déclaré n'avoir jamais été aussi fatiguée de sa vie. Fichtre.



Nous avons pris le petit déjeuner au buffet de l'hôtel Thalazur. Un buffet de très  bonne qualité, avec des produits bios, des produits des exploitants du coin, le tout très raffiné. Les filles étaient ravies et sages comme à chaque fois qu'il y a des trucs sympas à manger. Il y avait bien sur du sucré et du salé et les filles ont goûté à tout. Elles ont très bien mangé, et rapidement ce qui est rare pour un petit déjeuner chez les Cube.



Pour conclure la matinée et le séjour nous sommes retournés à la piscine pour la plus grande joie des filles qui se sont bien amusées. Après avoir douché tout le monde et rendu la chambre, nous avons pris le chemin du retour avec des filles fatiguées qui n' ont pas tardé à s'endormir dans la voiture.

Merci à Thalasseo.com et à l'hotel Thalazur  pour ce Week End vraiment super chouette.


mercredi 18 septembre 2013

J'attends des jumeaux : au secours ?



Le titre de ce billet est en fait le titre d'un livre que j'ai reçu récemment dans ma boite aux lettres (les avantages d'être un papa blogueur).
J'ai pas mal galéré pour trouver des livres sur les jumeaux quand mamancube était enceinte, et vu que c'est un sujet sur lequel les futurs parents essaient de se documenter au maximum pour être prêts, je vais vous en parler ici.



Je vous avais déjà parlé de J'attends et j'élève des jumeaux de Dominique Dufour, voilà maintenant un livre écrit non pas par un papa mais par une maman.Il s'agit de "J'attends des jumeaux : au secours ?" de Léonie.

Léonie est donc une maman Lyonnaise de 3 enfants (dont des jumeaux bien entendu) qui au travers de son livre partage avec nous son ressentit sur sa grossesse gémellaire et l'éducation de ses jumeaux.

Son livre est auto-édité, et Léonie étant "seulement" une maman (comprenez pas un médecin, un psychologie, un expert en gémellité ou je ne sais quoi), elle a une approche plus spontanée et plus axés "vie de tous les jours" du sujet. Notez toutefois qu'en plus d'être 3 fois maman, elle est enseignante en école primaire, elle connait donc bien son sujet. Difficile de ne pas se retrouver dans son expérience qui rappelle à quel point les parents de multiples sont passés par les mêmes interrogations, les mêmes galères, les mêmes joies.
Plutôt éloigné du livre de puériculture classique, l'auteur mise sur le partage et la convivialité d'une discussion entre amis. Un peu comme rencontrer au parc une maman avec ses jumeaux qui nous raconterait tout.
Tout au long du livre, des conseils avec un graphisme écrit à la main viennent rythmer la lecture. Bien vu.

Le ton du livre est relativement léger tout en proposant de bons conseils.

Le livre est découpé en plusieurs parties :

- La grossesse et l'accouchement
- Welcome BabieS !
- La première année
- La deuxième année
- La troisième année et plus

Voilà pour le gros du sujet. Après on trouve plusieurs petites rubriques plutôt sympa et utiles :

- Conseils suplémentaires
- Du côté des papas
- Best of bulles
- Equipement de jumeaux
- Biblio Géméllaire
- Sur la toile
- Maternités de niveau 3

Sympa d'avoir pensé aux papas.
La partie sur les papas est plus un clin d’œil qu'un véritable chapitre POUR les papas : la totalité du livre s'adresse bien évidement aux papas comme aux mamans.

Le livre est plutôt court, mais le prix n'est pas très élevé (11€ en version papier et 5€ en version numérique) et il a le mérite d'être très facile à lire. Si vous voulez donc faire une pause dans votre lecture d'un des livres de René Zazzo ou simplement ajouter un livre dans votre liste de lecture sur les jumeaux, voilà donc une nouvelle référence légère et agréable.

Pour se le procurer, ça se passe ici.




lundi 16 septembre 2013

Busty stories

Allez, un billet un peu spécial. Vous avez peut être suivi les billets de la blogueuse Nanette chez qui j'ai fait quelques illustrations dernièrement. Comme tout le monde ici n'est pas forcément accro aux réseaux sociaux et aux blogs, je re-poste tous ces dessins ici, ceux qui ne les ont pas encore vu pourront ainsi les découvrir.

Autant vous prévenir tout de suite ça va parler de gros seins. Huhuhu.

Allez on commence :




La suite avec une bonne blague :



On va rester sur du léger (ou du lourd ?) pour finir.

Une petite illustration tirée de ce billet  qui m'avait bien fait rigolé à l'époque et qui reste tout à fait dans l'ambiance busty-friendly.

Donc, ne jamais ramasser le stylo du livreur UPS le matin avant d'avoir enfilé un soutif.

Oups

Voilà, j'espère que ces anecdotes de Nanette vous a bien plu (pour ceux ou celles qui ne la connaîtraient pas, Nanette a aussi une page Facebook, un compte Twitter et une page Hellocoton.)


jeudi 12 septembre 2013

Test et avis de la LeapPad 2 de LeapFrog

Enfin la voilà.
Vu le succès ce type de jouets l'année dernière, en particulier de sa grande sœur la Leappad explorer, j'étais impatient de pouvoir mettre la main sur cette fameuse Leappad 2 de leapfrog..

Plus puissante, plus de fonctionnalités, plus d'options (dont la possibilité de mettre une batterie, en option, donc), elle a l'air quand même sacrément chouette, cette petite leappad 2.


Quelques chiffres.

Chez Leapfrog, le hardware a finalement peu d'importance. En fait cette tablette n'est pas une fin en soi mais un support pour vendre les produits numériques qui vont avec. Inutile donc de trop s'attarder sur les capacités techniques de ce jouet (et encore moins de les comparer à d'autres produits pour adultes, ça serait hors sujet). De toutes façons tous les contenus disponibles pour la Leappad 2 sont développés pour elle et uniquement pour elle, il n'y a pas vraiment de questions à se poser sur ça puissance. Quoi qu'il arrive, ça tournera correctement.
L'important ici, ça n'est donc pas la puissance du microprocesseur ou autres mais plutôt la qualité des applications disponibles.

Passons donc rapidement sur les chiffres :

- Un écran 5 pouces de 480 x 272 pixels
- 2 caméras (la caméra en façade est une nouveauté sur ce nouveau modèle)
- Processeur cadencé à 550MHz (contre 393MHz pour l'ancienne version) (Youhou)
- 4 gigas de mémoire non extensible (pas de port de carte SD).
- Une prise Jack de 3,5 mm pour le casque.
- Un port mini USB.
- Nécessite 4 piles AA / LR6 pour fonctionner.





Bon bref, c'est bien joli tout ça mais passons un peu à la mécanique puisque cette tablette va finalement passer dans des mains pas toujours très soigneuses.



La mécanique.
 Voilà c'est merveilleux. Elle n'est finalement pas très différente de la première LeapPad mais comme le design était déjà très chouette, pourquoi le changer ?








On va maintenant s'attaquer à la partie la plus intéressante : les applications. Après tout quand le type qui a créé Leapfrog (Michaël Wood) s'est lancé dans l'aventure, sa démarche n'était pas de faire du high tech pour du high tech mais de créer des jouets qui permettent aux enfants d'apprendre en jouant. Voyons donc si cette Leappad 2 respecte cette démarche grâce aux nombreuses applications que j'ai pu tester (pas toutes présentes sur le modèle de base en boutique : Leappfrog m'en a rajouté plein pour que je puisse en parler ici.)

Test des jeux et applications.

L'abri des amis.

Ce jeu était déjà présent sur ma Leappad Explorer. Pour ceux qui n'ont pas lu mon précédent article, il s'agit d'un jeu de gestion d'animal dans la ligné des Tamagochi ou autres Nintendogs. Après avoir créé son animal suivant plusieurs paramètre (type d'animal, oreilles, yeux, queue, couleur...) on peut l'utiliser dans plusieurs petits jeux.  On nous propose donc de le laver (un jeu avec une douche, du savon, et un sèche cheveux qui utilise les fonctions tactiles de façon très simple : mes filles adorent), de le nourrir, de jouer à un jeu de tir façon angry birds en bien bien plus simple et enfin le plus intéressant à mon sens un jeu qui propose de tracer les lettres de l'alphabet plutôt pas mal foutu.

Un classique donc, sans surprises mais toujours bienvenu.



Appareil photo & Camera

Comme sur la leappad explorer, la tablette permet de prendre des photos et des vidéos. Tout est expliqué avec des tutos très bien fait pour des enfants. normalement, vous ne devriez pas être sollicités pour expliquer les manipulations.



La grande nouveauté de ce modèle, c'est la caméra en façade qui permet de prendre des autos portraits. Mes filles raffolent de cette nouvelle fonction.







Les livres électroniques

Ma Leappad était préchargée en livres électroniques pour le test. J'ai donc eu droit à Cars2, Jack et les pirates, Montres academy, la petite sirène et Dora l'exploratrice. Des licences connues, pour tous les goûts. Ça tombe bien mes filles adorent à peu près tout.


Le principe est le même à chaque fois : On fait tourner les pages en glissant le doigt sur l'écran, et chaque mot que l'on touche est prononcé par la tablette. Ces livre à vocation éducative sont plutôt bien foutus et peuvent, il me semble, être un plus pour l'apprentissage de la lecture.




Studio d'Art

L'application de dessin de la LeapPad reste, à mon sens, la meilleur appli de dessin sur tablette pour enfants. L'ergonomie de la fonction zoom, possible uniquement grâce à la présence du pad directionel est tout à fait remarquable. Sur cette LeapPad 2, la fluidité accrue rend l'utilisation de cette application vraiment très agréable. Même un adulte (moi en l’occurrence) peut facilement scotcher dessus un petit moment.

Voilà, c'est de l'art.

On y retrouve tous les outils de base que l'on connait dans les logiciels de graphisme, ce qui permet à l'enfant de se familiariser avec la façon de faire du dessin numérique. Si les parents s'y connaissent un peu, les très jeunes enfants peuvent arriver à quelque chose assez rapidement. Quelques outils plus funs du style tampons de motifs sont aussi disponibles pour satisfaire les enfants les plus pressés d'obtenir des résultats (succès garanti )

Réalisateur de dessins animés

Attention, application géniale : Ici on nous propose de réaliser un petit dessin animé de son style favori (SF, anniversaire, sciences, cirque, délirant...) en sélectionnant, pour chaque scène, des personnages, des accessoires, un décor. Ensuite on peut déplacer les personnages, les faire parler (phrases prédéfinie ou carrément enregistrer soit même ce que l'on veut du style : JE SUIS LE PRINCE CACA BOUDIN, la crise de rire).



 On peut faire un court, moyen ou long métrage (3, 4 ou 5 scènes quoi :p). Franchement addictif et donnant une vrai sensation de création, cette application est à conseiller. La réactivité du déplacement des personnages quand on les glisse sur l'écran, associé à l'animation de marche qui va bien, montre bien la supériorité de cette LeapPad 2 au modèle précédent. C'est vraiment agréable à manier.





Studio aux histoires : Moi !

Ici, même principe, on nous propose de créer un livre d'histoire dont on est le héro. On prend une photo de sa tronche (ou de son doudou), et on se met en scène dans des aventures suivant les possibilités proposées. Là encore, l'ergonomie est simple et l’alchimie prend facilement.


Une application plutôt fun.

Le pique nique des roulis.

Comme ce jeu était déjà installé sur ma LeapPad explorer, pas de surprise pour moi. Toujours aussi chouette et réactif, ce jeu de billes propose de mener un cloporte roulé en boule au travers d'un parcours en penchant la LeapPad à droite et à gauche. Un bon moteur physique qui simule vraiment bien une bille sur un plateau pour ce jeu vraiment très bien foutu. Simple et efficace.


LeapSchool : En cuisine avec Hap !

Ce jeu (une licence LeapFrog) est donc un jeu de cuisine. Les personnages ont le même design que ceux des tutoriaux photo ou atelier d'art, et honnêtement j'adore. On sent que les produits purement leapFrog (n'exploitant pas une licence extérieure, donc) ont une réalisation léchée, que ça soit dans l'ergonomie, la dimension éducative ou même le design graphique.


Ici il est donc question de réaliser des recette de cuisine au travers de petits jeux de mathématique, de logique et de mémoire. On additionne les ingrédients (du style il y a déjà eux grains de raisins dans le saladier, rajoute en pour en obtenir 7), on se souvient des recettes énoncé (comme le vieux jeu "Simon"... Bref, un jeu intelligent.

Scout, ses amis et toi !

Ce jeu met en scène le petit chien vert de LeapFrog, Scout. Mes filles le connaissent déjà parce qu'elle ont un jouet pour apprendre l'alphabet à son image. Peut être avez vous chez vous déjà des jouets "Scout" ? Je crois qu'il est pas mal présent dans la gamme LeapFrog.
Scout est donc dans un jardin avec ses amis. Chacun d'entre eux a une humeur différente, allant de super triste à super heureux. En jouant avec eux, on modifie leur humeur, le but étant bien sûr qu'il retrouve leur joie de vivre.


Les mini jeux ressemblent à des game&watch, c'est à dire que le principe est toujours simple mais fait fonctionner les réflexes et la coordination. Par exemple, des objets tombent du ciel et il faut diriger Scout de gauche à droite pour qu'il les attrape avant qu'ils ne touchent le sol.
Le gameplay est bien réglé et le concept a fait ses preuves.
Autre point important, le score est énoncé à voix haute : UN, DEUX, TROIS... au bout de plusieurs parties, ça devrait rentrer ;) C'est sur ce genre de détails qu'on voit que les concepteurs font tout de même attention à l'apprentissage.

Crayola Art Adventures

Voilà une application (ma version est en Anglais) qui fait un peu double emploi avec l'application "Studio d'Art". Elle est toutefois plus complète puisqu'elle propose, entre autres, des coloriages et des puzzles de formes. Là encore la dimension éducative est bien présente puisque les formes géométriques sont annoncées à voix haute ("parallélépipède !" " Rectangle !") quand on les manipule.



Disney Art et animation : Mickey et ses amis.

J'ai déjà testé cette excellente application sur le précédent modèle de LeapPad, je me permets donc de recopier ici ce que j'avais écrit à l'époque :

Probablement la meilleure application que j'ai pu tester sur cette plateforme, Disney Animation Artist propose au travers de nombreux didacticiels très bien fais d'apprendre à dessiner certains personnages de Disney.



 L’excellente surprise, c'est qu'il y a aussi des cours d'animation !

C'est merveilleux !

J'ai été vraiment surpris par la qualité de cette application. Un must-have sur cette tablette !


Elastisinge

Elastisinge est un petit jeu bien sympathique dans lequel vous devrez faire monter un singe le long d'un arbre gigantesque en lui faisant ramasser des bonus et éviter des pièges. Le système de déplacement est simple : Le singe s'accroche à tout ce qu'il bouge, et en tirant dessus avec le doigt, il s'étire. Quand on le lâche, il part. Comme dans Angry birds ! Il faut donc viser juste pour essayer de le faire aller le plus haut possible. Là encore, un joli design sur le singe au look cubique et une belle réalisation.





Un train précieux

Là encore, je l'avais déjà testé l'année dernière. Pour rappel, voilà ce que j'en avais dit :

Un train précieux est un jeu de réflexion façon puzzle game. Il s'agit de faire parvenir un train d'un point A à un point B en ajustant des morceaux de rails sur son parcours. Comme un vrai petit train, en fait. Un fois le parcour terminé, on active la locomotive et on vérifie si elle se plante ou pas...


Balaise

Copains canins : Mes amis les chiens.

Ce jeu est lui aussi, comme l'abri des amis, un genre de tamagochi, ou plus précisément de Nintendogs.
On devra donc, au travers de petits jeux plutôt classiques s'occuper du toutou que l'on aura choisi à la maison des chiens.


Au niveau de la réalisation, on peut noter que le jeu est en 3D polygonale, fait assez rare sur les tablettes pour enfants. Ça n'ajoute rien de plus, si ce n'est un look très "jeux vidéos" façon Nintendo DS, par exemple.


Rebelle

Hohoho un jeu Rebelle avec Merida. Jolis graphismes, chouette didacticiel qui met dans l'ambiance :la scène d'intro est de très bon goût, avec une tapisserie aux très jolis dessins qui raconte l'histoire du film. Le jeu commence au moment ou la maman de Merida est transformée en ours. On est ensuite en présence d'un jeu d'aventure avec objets à récupérer, énigmes à résoudre et pièces à explorer.

Je vous colle une vidéo de la pub parce que le jeu est vraiment cool et mes photos sont un peu minables.


Très bon apprentissage pour initier les enfants aux joies des rpg et autres point and clic, ce jeu leur apprendra les bases qui leur serviront plus tard à jouer à Zelda et autres final fantasty :p
Sa toute relative complexité le destine aux plus grands (je ne vois pas Rose et églantine jouer à ça, et même Rose, c'est limite). Tant mieux, il y en a pour tous les âges !



A bas les caries !

Un jeu ou il faut finir de brosser des dents et de détruire les bactéries et caries avant la fin d'une partition musicale. Rythmé par des phrases du type "Et souvenez vous, se brosser les dents tous les jours est très important !" ou encore "cet enfant prend soin de ses dents, mais il mange trop de sucreries !" "quand tu te brosse les dents, n'oublies pas de brosser ENTRE les dents !". Bon vous avez compris le principe, pas la peine d'en dire plus :D


Conclusion : Elle est bien cette Leappad 2 ?

Ben ouais.
Elle est vraiment bien. Pour le prix que ça coûte, ça vaut le coup. Les applications sont un peu plus chères que ce que vous avez l'habitude de payer sur vos mobiles, mais largement moins chère que ce que l'on a l'habitude de payer sur consoles. En gros, c'est honnête.

Si vous avez déjà le premier modèle de leappad, je ne conseillerais pas de passer à celle ci, en revanche si c'est votre premier achat de tablette pour enfant, c'est un bon choix. Elle a rapidement pris sa place aux côtés de notre Storio 2. Églantine (3 ans et demi) préfère la Leappad 2, les applications lui ont tout de suite plut.

Chez nous les tablettes sont en libre service, les filles les prennent quand elles veulent et contrairement à se qu'on pourrait croire elles n'en abusent pas du tout. Elle en font un usage modéré, et quand elle jouent avec cela se passe comme avec tous les jouets classiques : au bout d'un moment elles le lâchent et passent à autre chose. Et quand elles les ont dans les mains je suis serein : ces trucs là sont solides, contrairement à mon précieux Ipad.

Mon seul regret est au niveau du multimédia : J'aurais aimé un port de carte SD et la possibilité de lire des Divx. Mais bon, on ne peut pas TOUT avoir. Et si cette option avait été présente, je ne suis pas sûr que j'aurais pu vous dire fièrement que mes filles en font un usage modéré :p.

Edit : à propos des accessoires de la Leappad 2 


Je vais vous parler de la batterie rechargeable et de la coque en silicone.
La batterie rechargeable de la Leappad 2 




La Leappad 2 propose donc une batterie rechargeable en option afin de s'affranchir de l'usage un peu laborieux des piles. Dans la boite, vous trouverez deux batteries à placer dans les compartiments destinés aux piles ainsi qu'un transformateur pour brancher votre tablette au secteur afin de la recharger.

Les batteries ressemblent à des lots de 2 piles LR06 dans une coque en plastique.

Très simples à installer, si vous optez pour cette solution c'est normalement la dernière fois que vous aurez à ouvrir votre Leappad 2. Un fois les batteries en place, plus besoin de les ressortir pour les recharger.

Voilà, la manipulation est la même que pour changer des piles.

Je les ai installées depuis quelques jours déjà, ça change la vie : plus besoin de gérer le stock de piles rechargeables (enfin, sauf pour tous les autres jouets).

La coque en silicone Leapfrog

Vu que chez nous les tablettes sont en libre service et très souvent manipulées sans adulte à côté, l'ajout d'une coque en silicone est une option presque inévitable si on ne veut pas trop stresser d'une éventuelle chute.
Celle que nous avons est merveilleuse :

Elle est violette rosacée, et surtout...

...elle est pleine de paillette !

Autant vous dire que la Leappad 2 a pris du galon avec l'ajout de cette coque merveilleuse. Mes filles l'adorent, particulièrement Églantine qui n'en revient toujours pas. Tous les jours elle vient me la montrer en me précisant qu'elle brille toujours (rapport aux trucs phosphorescents qui ne durent que 24h...).

Elle est faite sur le même principe que celles des téléphones portables, rien de vraiment nouveau de ce côté là. Si on a des piles, il faut la retirer à chaque changement. Si on a la batterie, elle reste en place, c'est formidable !

Bon plan à propos de la Batterie de la Leappad 2



Sachez que si vous achetez votre Leappad 2 avant le 31 Décembre 2013 (genre pour Noël, par exemple), Leapfrog a lancé une opération pour offrir les batteries à ceux qui en feront la demande.
Ce qui fait de la Leappad 2 la tablette avec batterie la moins cher du marché jusqu'à cette date.
Pour en profiter, c'est simple, tout est expliqué ICI.

Produit offert par la marque pour test